Kofi Annan, une vie pour les Nations unies

 

 

 

 

Kofi Annan, une vie pour les Nations unies

 

 

 

Kofi Annan, l'ancien secrétaire général de l'ONU, prix nobel de la paix, à Paris le 11 décembre 2017 / © AFP/Archives / JOEL SAGET

Kofi Annan, décédé samedi à l'âge de 80 ans, a marqué de son empreinte les Nations unies, à la tête de l'organisation pendant dix ans, devenant le seul ancien dirigeant de l'ONU à avoir, jusqu'ici, accédé au rang de vedette de la diplomatie mondiale.

Ce diplomate de carrière, charismatique sans être flamboyant, a contribué à rendre l'ONU plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats, de 1997 à 2007. 


Premier secrétaire général issu de l'Afrique sub-saharienne, le Ghanéen a dirigé l'organisation pendant la période troublée suivant les attentats du 11-Septembre puis de la guerre en Irak, avant de voir son bilan terni par des accusations de corruption dans l'affaire "pétrole contre nourriture".

Lorsqu'il dirigeait le département du maintien de la paix, l'ONU a également connu deux des épisodes les plus sombres de son histoire: le génocide rwandais et la guerre en Bosnie.

A son départ du secrétariat général, il était cependant un des dirigeants de l'ONU les plus populaires. Conjointement avec l'organisation, il a reçu en 2001 le prix Nobel de la Paix pour ses "efforts en faveur d'un monde mieux organisé et plus pacifique". "J'ai essayé de placer l'être humain au centre de tout ce que nous entreprenons: de la prévention des conflits au développement et aux droits de l'Homme", avait-il déclaré.

- 40 ans aux Nations unies -

 

Sur cette photo publiée par le "Elders group", le groupe des sages, le 30 mai 2010, Nelson Mandela, assis, est entouré de nombreuses personnalités, notamment Kofi Annan / © The Elders/AFP/Archives / Jeff Moore

Ces dernières années, Kofi Annan avait repris du service sur la scène diplomatique, prenant la tête d'une commission sur les droits des musulmans rohingyas poussés à fuir au Bangladesh face à la répression de l'armée birmane. Plus de 700.000 Rohingyas ont été forcés à l'exode l'année dernière. 

Il a aussi créé une fondation consacrée au développement durable et à la paix et faisait partie du groupe des Elders ("les anciens"), créé par Nelson Mandela pour promouvoir la paix et les droits de l'homme.

A part quelques années passées comme directeur du tourisme du Ghana, M. Annan a consacré quarante ans de sa vie professionnelle aux Nations unies. Il a été le premier secrétaire général à sortir des rangs de l'organisation.

Il a d'abord dirigé les ressources humaines de l'ONU, puis les affaires budgétaires, avant de chapeauter à partir de 1993 le maintien de la paix et d'être propulsé quatre ans plus tard à la tête de l'organisation.

Dans son autobiographie, il affirme que l'ONU doit servir "non seulement les Etats mais les peuples" et qu'elle doit être "l'enceinte où les gouvernements rendent des comptes sur la façon dont ils traitent leurs propres citoyens".

 

Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU, décédé le 18 août à 80 ans, ici le 29 janvier 2008 à Nairobi au Kenya / © AFP/Archives / Simon MAINA

- Des échecs -

Le génocide rwandais et la guerre en Bosnie dans les années 90 n'ont pu être empêchés par les Nations unies, Kofi Annan étant alors à la tête des missions de maintien de la paix.

Les Casques bleus se sont retirés en 1994 du Rwanda en proie au chaos et aux violences ethniques. Et un an plus tard, l'ONU n'a pas su empêcher les forces serbes de massacrer plusieurs milliers de musulmans à Srebrenica, en Bosnie.

Ces échecs "m'ont confronté à ce qui allait devenir mon défi le plus important comme secrétaire général: faire comprendre la légitimité et la nécessité d'intervenir en cas de violation flagrante des droits de l'homme", a écrit Kofi Annan dans son autobiographie.

- "Rock star de la diplomatie" -

 

Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU, surnommé "rock star de la diplomatie" par certains, ici le 11 septembre 2007 à Vienne en Autriche, montre un fusil d'assaut AK-47 transformé en guitare / © AFP/Archives / SAMUEL KUBANI

Malgré l'ombre jetée par le Rwanda et Srebrenica, Annan s'est vite adapté à son nouveau rôle de diplomate en chef, multipliant les apparitions à la télévision et les participations aux dîners mondains.

Jusqu'à devenir une vedette, qualifié par certains de "rock star de la diplomatie".

Kofi Annan devait sa nomination aux Etats-Unis, qui avaient mis leur veto à un second mandat de son prédécesseur, l'Egyptien Boutros Boutros-Ghali.

Cela ne l'a pas empêché de faire preuve parfois d'indépendance vis-à-vis des grande puissances. Ainsi, il a irrité Washington en estimant "illégale" l'invasion de l'Irak en 2003 parce que cette opération n'avait pas été entérinée par le Conseil de sécurité.

Alors, quand en 2005 un scandale de corruption lié au programme "pétrole contre nourriture" en Irak éclaboussa Kofi Annan et son fils Kojo, certains commentateurs y virent une vengeance.

 

Kofi Annan prononce un discours le 2 septembre 2010 à Accra, au Ghana / © AFP/Archives / Issouf SANOGO

Une commission d'enquête innocenta Kofi Annan mais découvrit des lacunes dans la gestion du programme: Kojo Annan était en relation avec une société suisse qui avait conclu de juteux contrats dans le cadre du programme.

- Du Ghana à New York -

Né en avril 1938 au Ghana, fils d'un cadre d'une filiale d'Unilever, Kofi Annan a étudié à l'université de Kumasi, puis dans une université américaine, avant d'entrer à l'Institut des hautes études internationales de Genève.

En 1965 il épouse Titi Alakija, issue d'une famille nigériane fortunée. Ils auront un fils, Kojo, et une fille, Ama, mais se sépareront à la fin des années 1970.

En 1984, il épouse en secondes noces Nane Lagergren, juriste suédoise, qui lui donnera une fille, Nina.

En février 2012, il est choisi par l'ONU et la Ligue arabe pour mener une médiation dans la guerre en Syrie, mais il jette l'éponge cinq mois plus tard. 

Il accusera les grandes puissances d'avoir par leurs dissensions transformé sa médiation en "mission impossible".




(©AFP / (18 août 2018 15h06)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Koffi ANAN est décédé à Berne ce samedi 18 aôut 2018  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kofi Atta Annan, né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana et mort le 18 août 2018 à Berne, est un diplomate, homme politique, économiste et homme d’État ghanéen. Il fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l'organisation. Il occupe cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la paix.

 

 

Biographie

 

 

Annan étudie le droit privé à l'université de science et de technologie de Kumasi puis au Macalester College situé à Saint Paul (États-Unis) en 1961 où il achève son baccalauréat d'économie. Il entre ensuite à l'Institut de hautes études internationales de l'université de Genève en Suisse (1961-1962) et au Massachusetts Institute of Technology (1971-1972) où il fait des études de troisième cycle en économie. En 1971 et 1972, Annan obtient son diplôme de maîtrise en sciences de gestion au MIT.

Il commence à travailler pour l'Organisation mondiale de la santé en 1962 comme fonctionnaire d'administration et du budget[1]. Depuis, il a été en poste à la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique, à Addis-Abeba en Éthiopie, à la Force d'urgence des Nations unies (FUNU II) à Ismailia, au haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Genève, puis au Siège des Nations unies à New York, comme sous-secrétaire général à la gestion des ressources humaines et coordonnateur des Nations unies pour les questions de sécurité (1987-1990), puis comme sous-secrétaire général à la planification des programmes au budget et à la comptabilité, puis contrôleur (1990-1992). En 1990, après l'invasion du Koweït par l'Irak, Annan reçoit du secrétaire général pour mission spéciale d'organiser le rapatriement de l'Irak de plus de 900 fonctionnaires internationaux et ressortissants de pays occidentaux. Il dirige ensuite la première équipe des Nations unies chargée de négocier avec l'Irak sur la question de la vente du pétrole pour financer l'aide humanitaire.

En 1993, il est promu sous-secrétaire général de Boutros Boutros-Ghali. Il commence son premier mandat de secrétaire général de l'ONU le 1er janvier 1997.

En 2000, il propose au président du Zimbabwe Robert Mugabe de se retirer du pouvoir en contrepartie d'un asile politique et de compensations financières[2],[3].

Le 29 juin 2001, sur recommandation du Conseil de sécurité, l'Assemblée générale le réélit par acclamation pour un second mandat, qui débute le 1er janvier 2002 et qui s'achève au 31 décembre 2006.

Le 8 mars 2006, il affirme que selon lui, le monde est prêt à voir une femme à la tête des Nations unies.

Dans son discours d'adieu au poste de secrétaire général auquel lui succède le Sud-Coréen Ban Ki-moon à la fin du mois de décembre 2006, Kofi Annan fustige la politique des États-Unis qu'il appelle à suivre la voie du multilatéralisme en acceptant notamment l'élargissement du Conseil de sécurité et à respecter les droits de l'Homme « jusque dans sa lutte contre le terrorisme »[4],[5].

Il reprend la formule historique de l'ancien président des États-Unis Harry Truman dont il invite les dirigeants actuels à suivre l'exemple : « la responsabilité des grands États est de servir et non pas de dominer les peuples du monde »[6].

Kofi Annan est nommé, le 14 juin 2007, à la tête de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), un organisme créé en 2006, financé par la fondation Bill-et-Melinda-Gates et la Fondation Rockefeller et regroupant des dirigeants politiques, des hommes d'affaires, des agriculteurs et des chercheurs. Le but de l'alliance est d'aider les paysans africains à améliorer leur rendement[7].

Le 4 octobre 2007, Kofi Annan devient le nouveau Président de la Fondation de soutien à l'Organisation mondiale contre la torture, la plus importante coalition internationale d'ONG actives dans la protection des droits de l'homme dans le monde (regroupant 282 membres dans 92 pays), et ce, afin de contribuer à la prise de conscience de l'érosion du respect des droits de l'homme et des normes internationales, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et des politiques sécuritaires[8]. Il préside également, depuis sa création en 2007, l'African Progress Panel, qui rassemble de personnalités internationales (notamment Tony Blair, Bob Geldof et Michel Camdessus) engagées dans la défense du continent africain et chargé, notamment, du suivi des engagements du sommet du G8 de Gleneagles de 2005[9].

Membre du comité d'honneur de la Fondation Chirac à son lancement en 2008 par l'ancien président de la République française Jacques Chirac, Kofi Annan participe au jury du prix pour la prévention des conflits[10] que cette fondation décerne annuellement. Il a également créé la Kofi Annan Foundation[11], consacrée au développement durable et à la paix.

Il fait partie du groupe des Global Elders (terme anglais signifiant : les anciens, ou sages, universels), créé par Nelson Mandela afin de promouvoir la paix et les droits de l'homme dans le monde.

Le 23 février 2012, il est nommé émissaire conjoint de l'Organisation des Nations unies et la Ligue arabe sur la crise en Syrie[12]. Il doit quelques mois après constater l'échec de cette mission de paix[13]. Regrettant que le principe de la « responsabilité de protéger », qu'il avait contribué à élaborer, ait été dévoyé durant la première guerre civile libyenne, il préconise l'implication de la Russie et de l'Iran dans la résolution du conflit[13].

Le 2 août 2012, il annonce sa démission de son poste de médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie[14].

(c) Wikipedia

 

 

 

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

L?hôpital ophtalmologique Bouamatou va-t-il fermer ? https://t.co/XyMq0S2nas https://t.co/YsI71SfF9g
le 24/09/2018
Foot/Trophées Fifa 2018 : Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année https://t.co/DESNOCuge8 https://t.co/3guO75Me9B
le 24/09/2018
LÔ GOURMO ABDOUL : « SI AZIZ VOULAIT CHANGER LA CONSTITUTION, CE SERAIT UN COUP D?ÉTAT » https://t.co/sVWnatxKAi https://t.co/EWLlGbxy7c
le 23/09/2018
RT @xavierbeauvois1: Ces deux là ne s?appellent pas Eric, mais ils ont sauvé des Zemmour. https://t.co/LykyfXaVCJ
le 23/09/2018
RT @aliounetine16: Bruno , professionnel jusqu'au bout des ongles, un sens élevé de l'Etat, une discrétion diplomatique et élégante. Il sem?
le 23/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 58

    Météo

    Mardi

    min. 4 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé

    Mercredi

    min. 9 °

    max. 21 °

    Ciel dégagé

    Jeudi

    min. 12 °

    max. 26 °

    Ciel dégagé