Mali : réunion de chefs des armées ouest-africaines sur la reconquête du Nord

 

 

Mali : réunion de chefs des armées ouest-africaines sur la reconquête du Nord

BAMAKO (AFP) - 06.11.2012 12:47 - Par Serge DANIEL

 

Des chefs d'état-major ouest-africains sont réunis mardi à Bamako pour étudier le plan d'opération de la force composée de milliers de soldats de leurs armées qui devra reconquérir le nord du Mali occupé par des islamistes armés, élaboré par des experts internationaux.

voir le zoom : Rencontre de chefs d'état-major ouest-africains, le 6 novembre 2012 à BamakoRencontre de chefs d'état-major ouest-africains, le 6 novembre 2012 à Bamako
AFP - Habibou Kouyate
 
voir le zoom : Rencontre de chefs d'état-major ouest-africains, le 6 novembre 2012 à BamakoRencontre de chefs d'état-major ouest-africains, le 6 novembre 2012 à Bamako
AFP - Habibou Kouyate
voir le zoom : Le général guinéen Sékouba Konaté, chef de la Force africaine en attente (FAA) et chargé par l'Union africaine (UA) de superviser la préparation de la force de la Cédéao au Mali, salue un soldat, le 6 novembre à BamakoLe général guinéen Sékouba Konaté, chef de la Force africaine en attente (FAA) et chargé par l'Union africaine (UA) de superviser la préparation de la force de la Cédéao au Mali, salue un soldat, le 6 novembre à Bamako
AFP - Habibou Kouyate

Des chefs d'état-major ouest-africains sont réunis mardi à Bamako pour étudier le plan d'opération de la force composée de milliers de soldats de leurs armées qui devra reconquérir le nord du Mali occupé par des islamistes armés, élaboré par des experts internationaux.

Cette réunion, qui doit détailler les plans de la reprise du Nord occupé depuis plus de sept mois par des islamistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a lieu au moment où des négociations se tiennent à Ouagadougou et Alger avec certains d'entre eux, afin qu'ils se distancent d'Aqmi.

Les chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) doivent se prononcer sur le "concept stratégique" de la reconquête du nord du Mali, mis au point pendant une semaine à Bamako par des experts internationaux, africains et occidentaux.

Une fois approuvé par eux, ce concept, qui doit préciser la composition de la force, le niveau de participation des pays de la Cédéao qui en constitueront le noyau, le financement et les moyens militaires dont elle devrait disposer, devra ensuite l'être par les dirigeants politiques africains.

Il sera alors transmis, avant le 26 novembre, au Conseil de sécurité de l'ONU qui, le 12 octobre, avait voté une résolution donnant à la Cédéao 45 jours pour préciser ses plans de reconquête du nord du Mali.

"Il s'agit de s'entendre sur un concept d'opération pour aider rapidement le Mali à récupérer le Nord", a déclaré à l'ouverture de la réunion le général Soumaïla Bakayoko, chef d'état-major de l'armée malienne. "Je peux vous affirmer que nous sommes prêts à jouer notre rôle", a-t-il dit.

"Le concept stratégique soumis aujourd'hui est la fois flexible, innovant et consensuel. Il est flexible, parce que notre champ de divergences s'est progressivement réduit pour aller vers un consensus", a-t-il ajouté.

Le général guinéen Sékouba Konaté, chef de la Force africaine en attente (FAA), chargé par l'Union africaine (UA) de superviser la préparation de la force de la Cédéao au Mali, assiste à la réunion.

Force de 4.000 hommes

"Je voudrais saluer déjà le travail qui a abouti à l'élaboration du concept. Les crises auxquelles le Mali est confronté sont préjudiciables à la paix dans la sous-région", a-t-il déclaré.

Des troupes non africaines pourraient participer à la reconquête du Nord si les chefs d'Etat africains donnent leur accord, avaient indiqué lundi des experts à l'issue de leur réunion.

Jusqu'à présent, l'envoi de troupes non africaines a toujours été écarté par la France et les Etats-Unis, prêts à un appui logistique. Mais des responsables ouest-africains espèrent une intervention de leur aviation, qui pourrait s'avérer décisive pour chasser les groupes islamistes.

Un responsable africain avait également indiqué que "le nombre de militaires" de la force de la Cédéao, "pourrait atteindre les 4.000 au lieu des 3.000 initialement prévus" et qu'ils seraient répartis "un peu partout" au Mali.

Parallèlement à la préparation de la force armée à Bamako, la médiation burkinabè poursuit à Ouagadougou ses discussions avec Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), l'un des groupes islamistes contrôlant le nord du Mali avec Aqmi et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

Une délégation d'Ansar Dine doit rencontrer mardi après-midi le président Blaise Compaoré, médiateur au nom de la Cédéao, après plusieurs entretiens avec son ministre des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé.

M. Compaoré veut convaincre Ansar Dine - surtout composé de Touareg maliens comme son chef Iyad Ag Ghaly - de rompre avec ses alliés jihadistes d'Aqmi et du Mujao, d'opérer un éventuel rapprochement avec les rebelles touareg laïcs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Le MNLA prône l'autodétermation du nord du Mali et y avait lancé l'offensive en janvier avec les groupes islamistes armés, avant d'en être évincé par eux.

Les jihadistes y imposent depuis la charia (loi islamique) de manière très rigoriste (lapidations de couples non mariés, amputations de présumés voleurs) et y commettent de nombreuses exactions dont des viols et pillages, selon de nombreux témoignages.

Une délégation d'Ansar Dine se trouve également à Alger: l'Algérie, puissance militaire régionale incontournable, privilégie le dialogue, sans exclure la force contre les groupes "terroristes" et sécessionnistes.

 

© 2012 AFP


  • BAMAKO (AFP) - 06.11.2012 12:47 - Par Serge DANIEL
  • 0 Réaction
  • 30/10/2012

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Dopage : malgré les critiques, l'AMA lève ses sanctions contre la Russie https://t.co/dX1d3XEB7o
le 20/09/2018
Examen préliminaire de la CPI sur la déportation présumée des Rohingyas de Birmanie https://t.co/cvSC5srQ1e https://t.co/Qsw9HBSkyN
le 18/09/2018
CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5940)

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Samedi

    min. 15 °

    max. 18 °

    Risque de pluie

    Dimanche

    min. 8 °

    max. 23 °

    Risque d'orage

    Lundi

    min. 6 °

    max. 17 °

    Ciel dégagé