La malédiction mauritanienne

 

 

 

 

La malédiction mauritanienne
 
 
 
Qu’est- ce qui arrive à la Mauritanie ? Le Président de la République est blessé par balle. Par qui  Comment ? Et son état de santé ?... C’est de l’intrigue absolue ; personne ne sait ce qui se passe réellement. Voilà plus d’un mois que la Mauritanie est comme un bateau sans capitaine. Et on vit au rythme de mille et une informations inimaginables au sujet du Président des pauvres, aujourd’hui véritablement appauvri.
Et les institutions dans tout ça ? Le Conseil constitutionnel est quasiment inopérant, certains de ses membres n’ont pas prêté encore serment. L’Assemblée nationale est caduque car le mandat des
députés a expiré depuis longtemps. Les communes sont dans la même situation et le Sénat, qui doit soumettre le tiers de ses membres à la volonté des grands électeurs, pour son renouvellement, n’a pas encore pu le faire. Pauvre Mauritanie avec des institutions démocratiques caduques et un Président alité et laissé à la merci des « téléphonés ». Des hommes en mal de publicité ; depuis que ce bal a été ouvert, nulle semaine ne passe sans son lot des téléphonés d’Aziz. Mais pour le bon sens, au lieu que chacun bombe le torse pour dire que «J’ai parlé à Aziz et il se porte bien. Il sera bientôt parmi nous », pourquoi ne pas dire au « téléphoneur » qu’il vaut mieux accorder au peuple les précieuses minutes qu’il vous consacre, notamment en enregistrant, par exemple, un discours à l’adresse de celui-ci. Un discours à la nation. C’est bizarre. Sommes-nous rattrapés par une malédiction ? Ou sommesnous un pays atypique avec des citoyens atypiques ou anarchistes sans philosophie démocratique réelle pour l’existence d’un pays avec des normes standards acceptables? Ou bien, la Mauritanie est juste un ensemble de populations sans codes de civisme, d’appartenance à un pays souverain avec tous les attributs d’un Etat indépendant
et viable ? Difficile de répondre à ces interrogations. Mais, ce qui est sûr c’est que la quasi-totalité des Mauritaniens ne semblent croire à rien du tout… c’est encore bizarre. La situation actuelle de la Mauritanie n’est pas le fait du hasard. L’éthique, la morale ou les lois peuvent permettre aux sociétés d’exister et vivre en harmonie. Mais ces règles de conduite ne peuvent être efficientes que si les sociétés les épousent avec conviction et acceptent leur application dans leur quotidien. C’est ce qui manque à la Mauritanie, notre pays, pour qu’elle soit un PAYS. Sans cela, la Mauritanie restera un territoire et des populations qui continueront à baigner dans l’incertitude, l’anarchie primaire, l’insouciance, l’incivisme et l’inachevé. Eternellement. A l’indépendance, sans prophétie, notre pays a été caricaturé (une personne sous une tente
dans une étendue désertique à l’infini) par Le Canard Enchainé, pour démontrer l’impossibilité de l’existence de cet Etat naissant. Mais vu de l’extérieur, Le Canard Enchainé s’est trompé. Malheureusement à cause d’un cumul de fautes politiques…, de l’intérieur la Mauritanie tangue comme un bateau dans une mer agitée. Pour nos institutions électives, tous les mandats sont périmés ; la faute revient à l’Etat qui, sans beaucoup réfléchir, s’est engagé dans un enrôlement complexe et périlleux. Les anciennes pièces d’identification issues du RANVEC et le fichier électoral sont désuets. Et la Mauritanie s’installe dans un labyrinthe administratif incroyable. Aujourd’hui comme hier, du fait de l’amateurisme de ceux qui conduisent la chose publique, à cause de notre histoire récente qui a déterminé notre présent, la situation que nous vivons rend notre avenir dangereusement hypothétique. Sommes-nous victimes d’une malédiction ? Le Malheur, c’est qu’il se trouve encore des individus pour dire que la Mauritanie va bien. C’est leur droit. Mais quand le droit de l’autre fait affront à la vérité, c’est tout simplement du chauvinisme étroit. Le chauvinisme de quelques individus qui ajoutent des brindilles sur un feu qui couve. Que Dieu nous garde des conséquences de leurs turpitudes. La Mauritanie n’a jamais été leur préoccupation.
 
 
Seydi Moussa CAMARA ©   La Nouvelle Expression  -  N°163 du lundi 19 NOVEMBRE 2012 -  
 
 

  • Seydi Moussa CAMARA © La Nouvelle Expression - N°163 du lundi 19 NOVEMBRE 2012 -
  • 0 Réaction
  • 13/11/2012

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Mohamed Ould Abdel Aziz et ses "phobies" du passé https://t.co/QeIL9rM4Pb https://t.co/7VuuErPZz2
le 26/03/2017
Maroc : les négociations pour le gouvernement ont abouti (Premier ministre) https://t.co/Dod4JRIuhn https://t.co/fmXSQGlQk0
le 26/03/2017
L'UE à 60 ans cherche un nouveau élan, en dépit du Brexit https://t.co/5kp9psEUH7 https://t.co/pl00vxsTMR
le 25/03/2017
Donald Trump promet l'échec de l'Obamacare après le retrait de sa réforme https://t.co/WRUaz3IP0d https://t.co/vbqiIivoGg
le 25/03/2017
Foot/Mondial-2018-Qualif. : La France s'impose 3-1 au Luxembourg et conserve la tête du groupe A https://t.co/030ntXTH1Y
le 25/03/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Lundi

    min. 9 °

    max. 19 °

    Partiellement nuageux

    Mardi

    min. 9 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé

    Mercredi

    min. 9 °

    max. 20 °

    Partiellement nuageux