Sévère avertissement au régime d'Assad sur les armes chimiques

 

 

 

 

Sévère avertissement au régime d'Assad sur les armes chimiques

 


PRAGUE - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a adressé lundi à Prague un avertissement sévère au régime du président syrien Bachar al-Assad concernant l'éventuelle utilisation d'armes chimiques contre son peuple.

C'est une ligne rouge pour les Etats-Unis, a-t-elle déclaré devant la presse. Une fois de plus, nous lançons un avertissement très sévère au régime d'Assad, son comportement est condamnable. Ses actions envers son propre peuple sont tragiques.

Mme Clinton s'exprimait à l'issue d'un entretien avec son homologue tchèque, Karel Schwarzenberg.

Je ne vais pas entrer maintenant dans les détails et parler de ce que nous envisageons de faire en cas de preuve crédible que le régime d'Assad a recours aux armes chimiques contre sa propre population, a déclaré la secrétaire d'Etat américaine.

Il suffit de dire que nous sommes bien sûr prêts à prendre des mesures au cas où cette éventualité se produirait, a souligné Mme Clinton.

Sans nul doute, il y a une ligne de démarcation entre les horreurs qu'ils (les responsables du régime de Bachar al-Assad, ndlr) ont déjà infligées à leur peuple et l'éventuelle utilisation d'armes chimiques, largement condamnée par la communauté internationale, a-t-elle poursuivi.

La situation en Syrie est chaotique, nous ne savons pas ce qui pourrait advenir au cas où l'un des groupes rebelles s'emparerait de ces armes, a de son côté averti le chef de la diplomatie tchèque.

Le journal américain New York Times a rapporté lundi que les Américains et les Européens avaient averti par le biais d'intermédiaires le régime syrien, après la détection de déplacements d'armes chimiques opérés ces jours derniers par l'armée syrienne.

L'activité que nous voyons suggère une potentielle préparation d'armes chimiques, a indiqué à ce quotidien un responsable américain, déclenchant ainsi une avalanche de messages entre les alliés occidentaux. 

La Syrie, a cependant assuré lundi une source au ministère des Affaires étrangères à Damas, n'utilisera jamais d'armes chimiques contre son peuple.

La Syrie réaffirme qu'elle n'utilisera pas ce genre d'armes, si elle en possède, contre son peuple, quelles que soient les circonstances, car elle est en train de défendre son peuple, a déclaré cette source en réaction aux propos de la secrétaire d'Etat américaine.

Selon The Atlantic magazine, les Etats-Unis ne sont pas les seuls à se préoccuper du stock d'armes chimiques de la Syrie.

Ainsi, Israël a cherché à obtenir l'accord de la Jordanie pour bombarder des sites soupçonnés d'abriter de telles armes, selon deux responsables de deux autres pays, a indiqué le magazine américain, précisant que la Jordanie avait rejeté cette requête..

Les Jordaniens doivent faire attention à ne pas provoquer le régime, ils pensent que les Syriens soupçonneraient une complicité jordanienne dans une attaque israélienne, a déclaré un de ces responsables à Atlantic Magazine.

Le conflit en Syrie figure parmi les principaux sujets à l'ordre du jour de la prochaine réunion annuelle des ministres des Affaires étrangères de l'Otan à Bruxelles.

Dimanche, un haut responsable du Département d'Etat américain a déclaré aux journalistes accompagnant Mme Clinton dans son actuelle tournée européenne qu'il y avait un bon espoir que l'Otan réponde positivement à la demande de la Turquie concernant le renforcement de sa défense aérienne.

Ankara avait demandé à l'Otan de mettre en place sur la frontière syrienne des missiles Patriot de l'Alliance.

Les Etats-Unis sont optimistes quant à une réponse positive de l'Otan pour aider la Turquie à renforcer sa défense aérienne, mais cela prendra probablement au moins plusieurs semaines, a précisé ce responsable ayant requis l'anonymat, peu après l'arrivée de Mme Clinton dans la capitale tchèque.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), dont le siège est à Londres, a recensé plus de 41.000 morts dont un millier de nourrissons, d'enfants et de femmes, en 20 mois de violences en Syrie. Dimanche, 134 personnes -58 civils, 41 soldats et 35 rebelles- ont péri dans ce pays, selon l'OSDH.


(©AFP / 03 décembre 2012 18h55)  

 

 


  • (©AFP / 03 décembre 2012 18h55)
  • 0 Réaction
  • 03/12/2012

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Le FONADH dénonce des man?uvres contre la constitution https://t.co/YXHXnzvYsu https://t.co/qoPgIpmbot
le 24/07/2017
En Libye, la France et l'Italie ne peuvent rien faire l'une sans l'autre https://t.co/kQuilXU8zC https://t.co/a8HElkXams
le 24/07/2017
Nouvelles d?ailleurs : Psittacins, psittacistes, Trarza, Brakna, referendum et mandats? https://t.co/U9XBX7NFKZ https://t.co/UpnSG5iwcn
le 24/07/2017
Mais où est l?opposition ? @abdellah_ely https://t.co/v7PxCUk8hC
le 24/07/2017
Côte d'Ivoire : tirs provenant de l'école de police à Abidjan (journaliste AFP) https://t.co/ViZCtGfmIG
le 20/07/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Mardi

    min. 13 °

    max. 23 °

    Risque de pluie

    Mercredi

    min. 17 °

    max. 26 °

    Nuageux

    Jeudi

    min. 14 °

    max. 23 °

    Risque de pluie