Centrafrique : le président déchu Bozizé visé par une enquête pour violations des droits de l'Homme

 

 

 

Centrafrique :  le président déchu Bozizé visé par une enquête pour violations des droits de l'Homme

 

 

 


BANGUI - Le parquet de Bangui a ouvert une enquête sur les violations des droits de l'Homme commises par le président déchu François Bozizé et ses proches durant son régime et après le coup d'Etat qui l'a renversé le 24 mars, a annoncé le ministre de la Justice Arsène Sendé à la radio nationale samedi.

J'ai donné des instructions au procureur général près la Cour d'appel de Bangui, parce que des crimes et autres graves violations des droits humains ont été commis, et continuent de l'être, par l'ex-président François Bozizé, les éléments de sa garde rapprochée et certains de ses proches, a déclaré M. Sendé.

Le ministre a évoqué des assassinats, des arrestations, séquestrations, détentions arbitraires et tortures, des destructions et incendies des maisons d'habitation, des enlèvements, exécutions sommaires et extrajudiciaires, l'incitation à la haine et au génocide, les crimes économiques, et des actes de nature à compromettre la paix civile.

Parmi les cas d'assassinats, le ministre a cité ceux de 119 personnes qui auraient été exécutées sommairement par la garde rapprochée de François Bozizé, menée par le capitaine Eugène Ngaïkosset surnommé le boucher de Paoua (ville du Nord-Ouest).

Il a également évoqué la disparition en 2010 du colonel Charles Massi, ancien ministre et chef de la rébellion centrafricaine Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP). Il a été arrêté en début 2010 au Tchad et remis aux autorités centrafricaines, puis exécuté par la garde rapprochée du président Bozizé, a affirmé le ministre.

Selon lui, une dizaine de personnes, supposées appartenir à la coalition Séléka - rébellion qui a pris le pouvoir et renversé le président Bozizé - ou être proches de ses dirigeants, ont également été exécutées le 23 mars (la veille de la prise de Bangui) par un officier de la garde rapprochée de François Bozizé au cimetière de Ndrès, dans le nord-est de la capitale.

La justice enquêtera également sur le sort de plusieurs prisonniers politiques enfermés sur ordre de François Bozizé dans le camp militaire de Bossembélé (150 km au nord-ouest de Bangui), devenu célèbre pour les conditions de détention insupportables, les détentions arbitraires et les tortures qui y étaient pratiquées.

M. Sendé a également évoqué l'argent public détourné, évalué à plusieurs milliards (de Francs FCFA), accusant François Bozizé et certains de ses proches, dont l'ancien ministre des Finances Sylvain Ndoutingaï , neveu du président déchu.

Le ministre a enfin accusé le lieutenant Stève Yambété, dirigeant du Comité d'organisation des actions citoyenne (COAC), et Lévy Yakété, coordonnateur de la Coalition citoyenne contre les rébellions armées (COCORA), des milices pro-Bozizé très actives à Bangui avant la chute du régime, d'être responsables d'incitation à la haine et au génocide.

Enfin, selon le ministre, plus de 12.000 habitations ont été incendiées dans le nord du pays à Kaga Bandoro et dans le nord-ouest à Paoua, par des élément de la garde rapprochée de François Bozizé en 2005 et 2006.

L'ancien président Bozizé, 66 ans, lui-même arrivé au pouvoir par les armes en 2003, avait été élu président en 2005 et réélu en 2011 au terme d'un scrutin très critiqué par l'opposition. Après l'entrée des rebelles dans Bangui fin mars, il s'est réfugié au Cameroun.



(©AFP / 04 mai 2013 15h14)

 

 


Les réactions

  • Avatar
    21.sylvain

    Le 25/07/2013 à 20:40:31

    Vous avez rien vu encore, la CPI va vous juge, djotodjia et ses composant, ils ont assasine plus de 20000 population centrafricain,et il continue leur exaction il veux ou pas il seront traduit devons la CPI et pour sont directeur, de cabine qui avait détourné l'argent de l'état' et il a fuit, pour les états-unie,lui aussi il doit être poursuivie devant la justice centrafricain, et notre pays n'est pas pour le goula ou les roga, ont Vera si Dieu ramène le pouvoir au chrétien je pense que les centrafricain,vont bien veuille sur notre pay.Comme les états-unie d'amérique a fait par apport a Bel Aden et les terroriste, nous les centrafricain nous devons garde se souvenir dans la tête, et voir les musulman, tchadien, gola,roga, les destructeur de la centrafrique et je demande a l'union européen de faire très attention au president tchadien idris débit. il a forme des groupe diadiste des terroriste.

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018
RT @aliounetine16: Si ns voulons léguer aux futures générations un continent où les vivants, les humains, les animaux, les végétaux, les ma?
le 15/09/2018
Rachid Taha enterré vendredi dans sa ville natale de Sig, en Algérie (famille) https://t.co/3FCBgsEGnJ https://t.co/0ZKUUVbR8d
le 14/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5940)

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Mardi

    min. 16 °

    max. 27 °

    Partiellement nuageux

    Mercredi

    min. 15 °

    max. 27 °

    Ciel dégagé

    Jeudi

    min. 16 °

    max. 27 °

    Partiellement nuageux