Niger : tirs nourris dans un camp de la gendarmerie à Niamey

 

 

Niger : tirs nourris dans un camp de la gendarmerie à Niamey

 


NIAMEY - Des tirs nourris d'origine indéterminée ont éclaté mardi soir dans un grand camp de la gendarmerie nigérienne à Niamey, ont annoncé des riverains.

Les tirs nourris ont commencé vers 21H30 (heure locale, 20H30 GMT). Tout le monde a eu peur, a raconté à l'AFP un habitant du quartier, ce qu'ont confirmé d'autres riverains.

Une heure plus tard, des tirs sporadiques retentissaient encore dans le camp, puis ont cessé, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des responsables gouvernementaux ou militaires n'avaient pu être joints mardi soir sur ces événements.

Cet immense camp est situé dans le nord de la capitale, dans le quartier Koïra-Tégui. Dans l'intérieur même du quartier, quelques tirs ont aussi été entendus, selon un habitant.

Les environs du camp sont devenus quasi-déserts après le début des tirs, excepté quelques sentinelles postées devant et une poignée de badauds.

Le journaliste de l'AFP a vu un pick-up transportant des gendarmes sortir de la caserne et rouler à vive allure vers le centre de Niamey.

Le secteur a été ensuite bouclé par les gendarmes, qui ont notamment bloqué au moyen d'une barricade la grande voie bitumée passant devant le camp et conduisant à la sortie nord de la ville.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si ces troubles étaient liés aux récentes attaques islamistes qui ont frappé ce pays sahélien, l'un des plus pauvres du monde.

Deux attentats suicide perpétrés dans le nord du pays le 23 mai ont fait une vingtaine de morts, essentiellement des militaires nigériens.

Ces attaques, les premières du genre dans le pays, ont été revendiquées par deux groupes islamistes, Les Signataires par le sang du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

Belmokhtar, alias Le Borgne, a menacé de s'en prendre à nouveau au Niger et aux autres pays engagés militairement au Mali contre les jihadistes qui occupaient le Nord malien depuis 2012.

Le camp de la gendarmerie où ont éclaté les tirs mardi soir a notamment accueilli en début d'année des troupes tchadiennes en transit vers le Mali, où elles ont combattu les jihadistes aux côtés de la France et des soldats ouest-africains.

Par ailleurs, le 2 juin, des terroristes présumés détenus à la prison de Niamey avaient permis l'évasion d'une vingtaine de prisonniers, selon les autorités.


(©AFP / 12 juin 2013 01h09)

 

 


Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juin 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Arabie : la police déjoue "une action terroriste" à La Mecque (TV d'Etat) https://t.co/xashLYmZQC
le 23/06/2017
Mais où est l?opposition ? Ely Abdellah https://t.co/v7PxCU2wT2 https://t.co/fIshEr6EWg
le 23/06/2017
Maroc : les critiques se multiplient contre la "répression" dans le nord https://t.co/0RD0Xke67Z https://t.co/mFKEgcmhZw
le 22/06/2017
RT @LeHuffPost: Theresa May présente ses excuses aux Anglais après l'incendie de la tour Grenfell https://t.co/IZelwWrV7g
le 21/06/2017
Passif humanitaire/cas des fonctionnaires et agents victimes des évènements 89/91 ... https://t.co/ahvfVAjY3Y
le 21/06/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5902)

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 0

    Météo

    Samedi

    min. 18 °

    max. 27 °

    Partiellement nuageux

    Dimanche

    min. 15 °

    max. 28 °

    Partiellement nuageux

    Lundi

    min. 18 °

    max. 29 °

    Ciel dégagé