L'armée égyptienne prend les devants

 

 

 

 

L'armée égyptienne prend les devants

 

 

 

 

Le ministre égyptien de la Défense et chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi a donné lundi 48 heures aux forces politiques pour "satisfaire les revendications du peuple". Il a expliqué que celles-ci ont été exprimées d'une manière "sans précédent". Quatre ministres ont démissionné lundi.

Le général n'a pas demandé explicitement la démission du président Mohamed Morsi, principale revendication des opposants qui ont manifesté par millions dimanche. Il a en revanche déclaré que l'armée présenterait sa propre "feuille de route" pour sortir le pays de la crise si les politiques n'arrivent pas à s'entendre.

Il a ajouté que l'armée, qui a géré la transition entre la chute d'Hosni Moubarak en février 2011 et l'élection de M. Morsi l'été dernier, ne souhaitait plus s'impliquer en politique ou au gouvernement.

La déclaration de M. al-Sissi a été saluée par des acclamations de la part des manifestants anti-Morsi rassemblés devant le palais présidentiel. Elle a également été louée par le Front de salut national (FSN), principale coalition d'opposants, qui réclame depuis des mois la formation d'un gouvernement d'union nationale.

Plus tôt dans la journée, le mouvement Tamarrod, à l'origine de la contestation contre Mohamed Morsi, a appelé le chef de l'Etat à quitter le pouvoir avant mardi 17h00 (locales et suisses). Il a menacé, dans le cas contraire, d'engager un mouvement de "désobéissance civile totale".

Réaction des Frères

Aucune institution nationale n'organisera de coup d'Etat contre le président Mohamed Morsi, a assuré dans la journée un dirigeant des Frères musulmans. Il a mis en garde contre une mauvaise interprétation des déclarations lancées plus tôt par le ministre de la Défense.

"Pour une institution d'Etat, venir perpétrer un coup d'Etat contre le président, cela n'arrivera pas", a déclaré Yasser Hamza, dirigeant du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), la formation politique de la confrérie islamiste dont est issu le chef de l'Etat. "Toute force allant à l'encontre de la Constitution appelle au sabotage et à l'anarchie", a-t-il encore ajouté.

Quatre ministres, dont celui du Tourisme, ont d'ores et déjà présenté leur démission. Selon l'agence de presse officielle MENA, ils ont pris cette décision par solidarité avec les manifestants.



(ats / 01.07.2013 19h59)

 

 


Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Dopage : malgré les critiques, l'AMA lève ses sanctions contre la Russie https://t.co/dX1d3XEB7o
le 20/09/2018
Examen préliminaire de la CPI sur la déportation présumée des Rohingyas de Birmanie https://t.co/cvSC5srQ1e https://t.co/Qsw9HBSkyN
le 18/09/2018
CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5940)

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 1

    Météo

    Samedi

    min. 15 °

    max. 18 °

    Risque de pluie

    Dimanche

    min. 8 °

    max. 23 °

    Risque d'orage

    Lundi

    min. 6 °

    max. 17 °

    Ciel dégagé