Arrestation des chefs des Frères musulmans en Egypte

 

 

Arrestation des chefs des Frères musulmans en Egypte

 

 

 

Une délicate transition s'est ouverte jeudi en Egypte, au lendemain de l'éviction du président Mohamed Morsi par l'armée. Le chef de l'Etat par intérim, Adly Mansour, a prêté serment, alors que M. Morsi et les principaux dirigeants des Frères musulmans étaient arrêtés.

M. Mansour, président de la Haute cour constitutionnelle, a promis de "protéger le système républicain" et d'être le "garant des intérêts du peuple" dans une brève allocution. Il a annoncé des élections législatives et présidentielle, sans en préciser la date, et rendu hommage à l'armée.

Dans le même temps, le président par intérim a tendu la main aux Frères musulmans. Ceux-ci "font partie du peuple et ils sont invités à participer à la construction de la nation dont personne n'est exclu et, s'ils répondent à cette invitation, ils seront les bienvenus", a-t-il déclaré.

Répression

Ces paroles d'apaisement contrastent avec les actes de l'appareil judiciaire et des forces de l'ordre. M. Morsi et sa garde rapprochée sont détenus par l'armée. Le Guide suprême de la confrérie Mohamed Badie a été arrêté pour "incitation au meurtre de manifestants", son numéro 2 Khairat al-Chater est sous le coup d'un mandat d'arrêt, et le chef du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), vitrine politique du mouvement islamiste, a également été arrêté.

Les autorités militaires ont également fait fermer trois chaînes de télévision favorables à M. Morsi, dont Egypt25, la chaîne des Frères musulmans. Selon l'agence Mena, les directeurs d'Egypt25 ont été arrêtés. Un responsable du PLJ a affirmé en outre que l'imprimerie nationale avait refusé d'imprimer le journal du parti.

Appel à manifester vendredi

Dans un communiqué, la puissante confrérie a dénoncé "la terreur de l'Etat policier". Le "Front national de défense de la légitimité", qui regroupe les principales forces islamistes du pays, a de son côté appelé ses partisans à manifeter "pacifiquement" vendredi contre le "coup d'Etat militaire".

La mise à l'écart d'un président démocratiquement élu a créé un certain embarras à l'étranger et suscité des réactions contrastées. Si toutes les capitales ont évité de parler de "coup d'Etat", la plupart d'entre elles ont appelé au retour rapide de la démocratie.



(ats / 04.07.2013 19h35)

 

 


Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Mohamed Ould Abdel Aziz et ses "phobies" du passé https://t.co/QeIL9rM4Pb https://t.co/7VuuErPZz2
le 26/03/2017
Maroc : les négociations pour le gouvernement ont abouti (Premier ministre) https://t.co/Dod4JRIuhn https://t.co/fmXSQGlQk0
le 26/03/2017
L'UE à 60 ans cherche un nouveau élan, en dépit du Brexit https://t.co/5kp9psEUH7 https://t.co/pl00vxsTMR
le 25/03/2017
Donald Trump promet l'échec de l'Obamacare après le retrait de sa réforme https://t.co/WRUaz3IP0d https://t.co/vbqiIivoGg
le 25/03/2017
Foot/Mondial-2018-Qualif. : La France s'impose 3-1 au Luxembourg et conserve la tête du groupe A https://t.co/030ntXTH1Y
le 25/03/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3

    Météo

    Lundi

    min. 9 °

    max. 19 °

    Partiellement nuageux

    Mardi

    min. 9 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé

    Mercredi

    min. 9 °

    max. 20 °

    Partiellement nuageux