Bachar al-Assad défie l'Occident


 

 

 

Bachar al-Assad défie l'Occident

 

 

 

 

Le président syrien a prévenu jeudi que son armée se défendrait contre toute attaque occidentale. Le régime de Bachar al-Assad est accusé par les pays occidentaux d'avoir usé d'armes chimiques lors d'une attaque il y a plus d'une semaine et des experts de l'ONU sont actuellement en Syrie pour enquêter sur ces allégations.

Bachar al-Assad, qui a toujours nié les accusations "insensées" de recours à l'arme chimique, a prévenu que son régime se défendrait "contre toute agression" et que les menaces ne faisaient "qu'accroître son attachement à ses principes et à son indépendance".

"La Syrie, avec son peuple qui résiste et sa valeureuse armée, est déterminée à éradiquer le terrorisme soutenu par Israël et les pays occidentaux", a-t-il tonné devant une délégation yéménite à Damas. "Le peuple est garant de la victoire", a encore insisté M. Assad, inébranlable malgré les menaces.

Dans le même temps, la capitale syrienne se préparait progressivement à une confrontation avec les pays occidentaux: des contrôles plus stricts aux barrages routiers ont été mis en place, les mesures de sécurité renforcées dans les hôpitaux et les forces armées ont été repositionnées hors de leurs postes de commandement.

 

 

Attendre les résultats

 

 

Sur la scène internationale la pression sur Damas semble néanmoins s'être relâchée quelque peu: après le compte à rebours des derniers jours et les allusions à une action imminente, les pays occidentaux, dont la Grande-Bretagne, ont affirmé vouloir attendre les résultats de l'enquête - censée s'achever samedi - des experts de l'ONU sur l'attaque du 21 août.

Une réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU devait en outre se tenir jeudi soir sur demande de la Russie. Or, mercredi une première réunion de la Chine, de la France, des Etats-Unis, de la Russie et du Royaume-Uni sur un projet de résolution britannique s'était révélée infructueuse.

L'ONU demande du temps pour que les faits puissent être établis. Jeudi, ses experts ont achevé une troisième visite sur les lieux après avoir prélevé mercredi du sang, de l'urine et de cheveux auprès des victimes de l'attaque chimique des localités de la Ghouta orientale et de la Ghouta occidentale.

La situation inquiète le Comité international de la Croix-Rouge (CICR): une nouvelle escalade provoquerait de nouveaux déplacements et augmenterait les besoins humanitaires déjà immenses, a averti l'organisation.



(ats / 29.08.2013 19h16)

 

 


Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juin 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Mais où est l?opposition ? Ely Abdellah https://t.co/v7PxCU2wT2 https://t.co/fIshEr6EWg
le 23/06/2017
Maroc : les critiques se multiplient contre la "répression" dans le nord https://t.co/0RD0Xke67Z https://t.co/mFKEgcmhZw
le 22/06/2017
RT @LeHuffPost: Theresa May présente ses excuses aux Anglais après l'incendie de la tour Grenfell https://t.co/IZelwWrV7g
le 21/06/2017
Passif humanitaire/cas des fonctionnaires et agents victimes des évènements 89/91 ... https://t.co/ahvfVAjY3Y
le 21/06/2017
RT @benja_roger: #Mali : le référendum sur la révision de la Constitution officiellement "reporté à une date ultérieure" à l'issue du conse?
le 21/06/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3

    Météo

    Vendredi

    min. 15 °

    max. 27 °

    Partiellement nuageux

    Samedi

    min. 17 °

    max. 28 °

    Ciel dégagé

    Dimanche

    min. 14 °

    max. 26 °

    Partiellement nuageux