Le gouvernement libérien salue la confirmation du verdict contre Taylor

 

 

 

Le gouvernement libérien salue la confirmation du verdict contre Taylor

 

 

 


MONROVIA - Le gouvernement libérien a salué la confirmation, jeudi, de la condamnation de l'ex-président libérien Charles Taylor à 50 ans de prison pour crimes contre l'humanité durant la guerre en Sierra Leone, en lui souhaitant de purger sa peine dans le respect de la loi.

Le gouvernement du Liberia se félicite de la décision rendue par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à l'encontre de Charles Taylor, a déclaré à l'AFP Isaac Jackson, vice-ministre de l'Information.

Le Liberia reste respectueux des règles du droit international. Nous espérons que durant sa peine de prison, il sera traité conformément à la loi, a ajouté M. Jackson.

Le ton était différent au sein de la formation de M. Taylor, le Parti patriotique national (NPP, opposition). En ce moment, nous sommes tous abattus. Nous nous concertons et nous nous exprimerons plus tard dans une déclaration sur la position officielle du NPP, a dit à l'AFP son chef, John Gray.

Aux dernières élections parlementaires organisées en 2011, le NPP a obtenu trois sièges de députés (sur 73) et quatre sièges de sénateurs (sur 15).

Ancien chef de guerre, Charles Taylor, aujourd'hui âgé de 65 ans, a dirigé de 1997 à 2003 le Liberia, où il compte encore de nombreux partisans. Le 21 septembre dernier, plusieurs centaines de ses partisans avaient participé à une séance de prière en faveur de sa libération et de son retour au pays.

M. Taylor avait été reconnu coupable en avril 2012 d'avoir aidé et encouragé une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone, pays voisin du Liberia. Sa peine avait ensuite été fixée à 50 ans de prison alors que l'accusation en réclamait 80.

Le TSSL, tribunal ad hoc soutenu par l'ONU, a confirmé jeudi en appel sa condamnation, jugement marquant la fin d'un procès de plus de sept ans.

En Sierra Leone, la guerre civile (mars 1991-janvier 2002) a été marquée par les atrocités commises par les combattants, souvent drogués, contre la population civile. Il y a eu 120.000 morts et des milliers de civils mutilés.

Le Liberia a aussi connu une série de guerres civiles ayant duré 14 ans (1989 à 2003) et fait quelque 250.000 morts)



(©AFP / 26 septembre 2013 18h15) 

 

 


  • MONROVIA - (©AFP / 26 septembre 2013 18h15)
  • 0 Réaction
  • 26/09/2013

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Dopage : malgré les critiques, l'AMA lève ses sanctions contre la Russie https://t.co/dX1d3XEB7o
le 20/09/2018
Examen préliminaire de la CPI sur la déportation présumée des Rohingyas de Birmanie https://t.co/cvSC5srQ1e https://t.co/Qsw9HBSkyN
le 18/09/2018
CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 1

    Météo

    Samedi

    min. 15 °

    max. 18 °

    Risque de pluie

    Dimanche

    min. 8 °

    max. 23 °

    Risque d'orage

    Lundi

    min. 6 °

    max. 17 °

    Ciel dégagé