Le prêtre français libéré nie avoir soigné des membres de Boko Haram

 

 

Le prêtre français libéré nie avoir soigné des membres de Boko Haram

 

 


PARIS - Le prêtre catholique français Georges Vandenbeusch a démenti mercredi avoir soigné des membres du groupe islamiste qui l'avaient enlevé au Cameroun, comme l'avait affirmé un membre de l'organisation nigériane Boko Haram. 

L'ex-otage, qui est arrivé mercredi à l'aube en France après avoir été relâché la veille par ses ravisseurs, a nié sur la chaine de télévision France 2 avoir soigné qui que ce soit. 

Je ne suis ni infirmier ni médecin. S'ils m'avaient amené quelqu'un à soigner avec une hémorragie j'aurais fait ce que je pouvais, mais ils ne l'ont pas fait. Ils n'ont de compassion pour personne, a-t-il dit. 

Dans la journée, un membre de la secte jihadiste avait affirmé que la direction (de Boko Haram) a décidé de libérer le prêtre par compassion. Le prêtre a offert ses services médicaux à des membres (du groupe) malades pendant sa période de captivité. La direction a ressenti qu'il n'y a avait plus besoin de le garder.

Le prêtre a précisé que sa détention avait eu lieu en pleine nature, sous un arbre, sur une bâche dont il avait interdiction de s'éloigner. 

Rien à faire, pas de radio à entendre. Une bâche de deux mètres sur trois, je tournais en rond toute la journée, a-t-il raconté, assurant avoir été bien traité et ne pas avoir été menacé. 

Il s'est dit persuadé avoir été kidnappé non pas en tant que Français ou que catholique mais en tant qu'Occidental. 

Je suis sûr que ce n'est pas un prêtre qu'ils sont venus chercher ni un chrétien mais un Occidental. Ils ne savaient même pas que j'étais français. Ce n'était pas de l'hostilité envers les chrétiens ou spécifiquement envers les Français. Cela veut dire que tous les Occidentaux malheureusement là-bas doivent faire attention, a-t-il dit.

Ils croyaient que j'étais enseignant ou docteur, ils ont compris un peu après, en me voyant prier, a-t-il dit. 

Le père Georges, 42 ans, avait été enlevé dans la nuit du 13 au 14 novembre dans le nord du Cameroun par des hommes armés, qui l'ont emmené au Nigéria voisin. 



(©AFP / 01 janvier 2014 21h05) 

 


  • PARIS - (©AFP / 01 janvier 2014 21h05)
  • 0 Réaction
  • 01/01/2014
  • Afrique

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Examen préliminaire de la CPI sur la déportation présumée des Rohingyas de Birmanie https://t.co/cvSC5srQ1e https://t.co/Qsw9HBSkyN
le 18/09/2018
CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018
RT @aliounetine16: Si ns voulons léguer aux futures générations un continent où les vivants, les humains, les animaux, les végétaux, les ma?
le 15/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 604

    Météo

    Jeudi

    min. 17 °

    max. 27 °

    Ciel dégagé

    Vendredi

    min. 11 °

    max. 19 °

    Pluie

    Samedi

    min. 15 °

    max. 18 °

    Couvert