Le président Djotodia présentera sa démission jeudi

 

 

 

Le président Djotodia présentera sa démission jeudi

 

 

 

Le président centrafricain par intérim Michel Djotodia présentera jeudi sa démission, ont indiqué mercredi des sources à Bangui et Paris. Il aurait cédé à la pression de ses pairs africains afin de faciliter une sortie de crise.

Son départ sera entériné lors d'une réunion au sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEDEAO) convoquée à N'Djamena, au Tchad, ont ajouté ces sources. "C'est terminé pour lui maintenant", a dit un membre de l'entourage de Michel Djotodia.

Un haut responsable de la diplomatie française a déclaré à Paris que le président tchadien Idriss Déby, jusqu'ici soutien du président centrafricain par intérim, avait lâché son protégé.

La présidence centrafricaine a toutefois assuré que le départ de Michel Djotodia - vivement critiqué par la communauté internationale pour son incapacité à mettre un terme aux violences - "n'était pas à l'ordre du jour".

Après le renversement de François Bozizé en mars dernier, Michel Djotodia a progressivement perdu le contrôle des combattants de la Séléka, essentiellement musulmans, qu'il commandait et son maintien au pouvoir fait débat.

Violences récentes

Les exactions des Séléka ont conduit à l'émergence de milices chrétiennes baptisées anti-balaka, provoquant des affrontements interethniques qui ont incité la France à lancer l'opération Sangaris il y a un mois.

Après trois semaines d'interruption, le Programme alimentaire mondial (PAM) a lui pu reprendre les distributions de vivres aux quelque 100'000 personnes réfugiées à l'aéroport international de Bangui, capitale de la Centrafrique. La situation continue de se détériorer dans le nord-ouest.

Interrompues en raison de l'insécurité, les distributions ont repris mardi sans incident et se sont poursuivies mercredi, a précisé l'agence de l'ONU. Le premier jour, quelque 5490 personnes ont reçu des rations alimentaires. Le PAM et ses partenaires soulignent qu'il faudra une dizaine de jours pour distribuer des rations alimentaires à toutes les personnes installées sur ce site.

 

 

Vaccination d'urgence

 

 

De leur côté, l'UNICEF et Médecins sans frontières (MSF) ont commencé à vacciner d'urgence des enfants dans les principaux camps de déplacés de la capitale centrafricaine, Bangui, qui pourraient faire face à une "catastrophe" en cas de propagation de maladies mortelles.

La campagne de vaccination lancée par l'UNICEF cible plus de 210'000 enfants, notamment contre la rougeole et la polio. MSF a de son côté entamé la vaccination de 68'000 enfants dans cinq camps de Bangui, selon un communiqué publié mercredi. Tous les enfants âgés de six mois à 15 ans sont concernés, soit 40 % de la population totale des camps.

Près d'un million de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays, selon les estimations de l'ONU, dont plus d'un demi-million de personnes dans la capitale, soit les deux tiers de la population de Bangui.



(ats / 08.01.2014 18h12)  

 

 


Les réactions

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 10/01/2014 à 07:12:23

    Tractations sur un scénario de départ du président centrafricain


    Les dirigeants d'Afrique centrale ont ordonné dans la nuit de jeudi à vendredi à N'Djamena aux parlementaires centrafricains, emmenés plus tôt par avion de Bangui, de préparer un accord qui s'oriente vers une mise à l'écart du président Michel Djotodia. L'objectif est de faciliter une sortie de crise en Centrafrique.

    A l'issue de tractations marathon avec les membres du Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire centrafricain), de proches de M. Djotodia issus de l'ex-rebellion Séléka qui a pris le pouvoir à Bangui en mars et de représentants de milices anti-balaka, hostiles au président, les chefs d'Etat ou leurs représentants ont suspendu leurs travaux peu avant 04h00.

    Les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) ont demandé au CNT de préparer avant 08h00 un accord qui semble s'orienter vers une mise à l'écart de M. Djotodia et de son Premier ministre, Nicolas Tiengaye, selon des sources proches des négociations. Ceci malgré le refus de proches de M. Djotodia.

    Une nouvelle séance de travail du sommet, ouvert jeudi à la mi-journée, est convoquée vendredi à partir de 09h00. Elle devrait sceller le sort du président centrafricain, à qui la communauté internationale reproche de ne pas avoir mis fin aux violences interreligieuses et aux exactions dans son pays.

    Le vote du Conseil national de transition est indispensable à un changement de la Constitution provisoire de Centrafrique pour décider du départ de M. Djotodia et du Premier ministre.
    Pris au dépourvu

    Les dirigeants de la CEEAC, réunis à l'initiative de M. Déby - puissant voisin tutélaire de la Centrafrique - ont envoyé jeudi en fin de journée un avion à Bangui pour amener dans la capitale tchadienne les 135 membres du CNT. Ils avaient suspendu une première fois leurs travaux en attendant leur arrivée à N'Djamena.

    A Bangui, placé sous couvre-feu à 18h00, les parlementaires avaient été pris au dépourvu par cette convocation. "On a eu l'information il y a juste une heure. On ne sait pas de quoi il s'agit. On a pris les contacts, on s'est regroupés pour y aller", avait expliqué à l'AFP la vice-présidente du CNT, Léa Koyassoum Doumta.


    (ats / 10.01.2014 05h24)

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 10/01/2014 à 14:36:15

    Le président centrafricain Michel Djotodia a démissionné


    Le président centrafricain Michel Djotodia et son Premier ministre Nicolas Tiengaye ont démissionné, ont annoncé les participants au sommet extraordinaire de l'Afrique centrale organisé à N'Djamena. Les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) "ont pris acte de la démission".

    Les dirigeants d'Afrique centrale souhaitaient la démission de Michel Djotodia compte tenu de son incapacité à mettre fin aux violences en République centrafricaine.

    Des discussions pour mettre en place une nouvelle direction auront lieu à Bangui à une date ultérieure, ajoute le communiqué de la CEEAC.


    (ats / 10.01.2014 13h17)

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

RT @anne_sinclair: Leroux se retire en 36h sur simple soupçon. A comparer avec Fillon mis en cause depuis 6 semaines, mis en examen depuis?
le 24/03/2017
RT @RFIAfrique: Mauritanie: le Quay d'Orsay revoit ses recommandations pour certaines zones https://t.co/tn6RfXzDiB https://t.co/riyvnCXC7G
le 24/03/2017
Mauritanie : le Président ira directement au référendum https://t.co/O29IE2ySqP https://t.co/uMNOafccPQ
le 23/03/2017
Santé : Obama met en garde contre des changements néfastes https://t.co/X6mDsKk7E0 https://t.co/3JY0avFTYU
le 23/03/2017
Ce que le peuple attend du président, ce soir https://t.co/7V35SHslFf https://t.co/mDSoTcXmC7
le 23/03/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3

    Météo

    Samedi

    min. 6 °

    max. 17 °

    Ciel dégagé

    Dimanche

    min. 6 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé

    Lundi

    min. 8 °

    max. 19 °

    Ciel dégagé