Assad : si nous avions voulu nous rendre, nous l'aurions fait depuis le début

 

 

 

Assad : si nous avions voulu nous rendre, nous l'aurions fait depuis le début

 


MOSCOU - Le président syrien Bachar al-Assad a averti dimanche qu'il n'avait pas l'intention de quitter le pouvoir comme le souhaitent les opposants, au lendemain de la décision de ces derniers de participer à la conférence de paix de Genève II.

Si nous avions voulu nous rendre, nous l'aurions fait depuis le début, a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec des parlementaires russes à Damas, dans des propos traduits en russe par l'agence Interfax.

Nous sommes les gardiens de notre Patrie, a-t-il ajouté.

Seul le peuple syrien peut décider qui doit participer aux élections, a-t-il encore dit.

La Coalition de l'opposition syrienne, réunie à Istanbul, a accepté samedi, après des semaines d'atermoiements et de pression occidentales et arabes, de participer à la conférence de paix de Genève II qui s'ouvre mercredi, une décision saluée par des pays occidentaux.

Le président de la Coalition de l'opposition, Ahmad Jarba, a fermement rappelé samedi à Istanbul que ces négociations avaient comme unique but de satisfaire les demandes de la révolution (...) et avant tout de retirer au boucher (Assad, ndlr) tous ses pouvoirs.



(©AFP / 19 janvier 2014 11h27)

 

 


  • MOSCOU - (©AFP / 19 janvier 2014 11h27)
  • 2 Réactions
  • 19/01/2014

Les réactions

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 19/01/2014 à 16:14:23

    La présidence syrienne dément les propos attribués à Bachar al-Assad par une agence russe


    DAMAS - La présidence syrienne a nié dimanche des déclarations attribuées au président Bachar al-Assad par l'agence de presse russe Interfax selon lesquelles il n'aurait aucune intention de quitter le pouvoir.

    Ce que l'agence de presse russe Interfax a publié comme des remarques du président Bachar al-Assad est faux, a indiqué le service de presse de la présidence dans un communiqué.

    Dimanche, Interfax avait cité M. Assad affirmant que si nous (le régime, ndlr) avions voulu nous rendre, nous l'aurions fait depuis le début, et que seul le peuple syrien pouvait décider de qui doit participer aux élections.

    Le régime syrien et l'opposition se rendront mercredi à la conférence de paix dite de Genève II, qui vise à trouver une solution politique au conflit en Syrie, qui a fait plus de 130.000 morts depuis mars 2011.

    Damas a maintes fois répété qu'il ne comptait pas remettre le pouvoir à qui que ce soit lors de Genève II, et qu'il revenait à Bachar al-Assad de mener la transition.


    (©AFP / 19 janvier 2014 12h53)

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 20/01/2014 à 14:49:02

    Assad accuse Paris d'être le vassal de Doha et de Ryad sur le dossier syrien


    DAMAS - Le président syrien Bachar al-Assad a accusé la France, qui soutient la rébellion dans son pays, d'être devenue un pays vassal du Qatar et de l'Arabie saoudite en échange des pétrodollars.

    La France est devenue un pays vassal qui exécute la politique du Qatar et de l'Arabie saoudite. Comment les pétrodollars peuvent-ils pousser certains responsables occidentaux, notamment en France, à échanger les principes de la Révolution française pour quelques milliards de dollars ?, a-t-il dit dans une interview exclusive à l'AFP réalisée dimanche à Damas.

    La France a pris fait et cause pour la coalition de l'opposition, qu'il fut parmi les premiers pays à reconnaitre et a appelé à plusieurs reprises au départ du chef de l'Etat.

    Pour le chef de l'Etat syrien, après 2001 et les attaques terroristes du 11 septembre à New York, il n'y a pas de politique européenne, il y a seulement une politique américaine en Occident, et que certains pays européens exécutent.

    Je ne pense pas que l'Europe, surtout la France qui dirigeait jadis la politique européenne, soit capable de jouer le moindre rôle en Syrie dans l'avenir. Et peut-être même dans les pays voisins, a-t-il souligné lors de l'entretien qui s'est déroulé au palais du Peuple, un vaste édifice perchée sur une colline dominant la capitale.

    Je ne pense donc pas que la France aura un rôle à jouer dans le proche avenir, à moins qu'elle ne change totalement et fondamentalement de politique, et qu'elle ne devienne un Etat indépendant dans ses prises de positions, comme ce fut le cas dans le passé, a-t-il insisté faisant allusion à la politique indépendante du général de Gaulle très appréciée par les pays arabes.

    A Paris, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Vincent Floreani, a qualifié les accusations de M. Assad de provocations que la France n'a pas vocation à commenter.


    (©AFP / 20 janvier 2014 13h07)

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Le FONADH dénonce des man?uvres contre la constitution https://t.co/YXHXnzvYsu https://t.co/qoPgIpmbot
le 24/07/2017
En Libye, la France et l'Italie ne peuvent rien faire l'une sans l'autre https://t.co/kQuilXU8zC https://t.co/a8HElkXams
le 24/07/2017
Nouvelles d?ailleurs : Psittacins, psittacistes, Trarza, Brakna, referendum et mandats? https://t.co/U9XBX7NFKZ https://t.co/UpnSG5iwcn
le 24/07/2017
Mais où est l?opposition ? @abdellah_ely https://t.co/v7PxCUk8hC
le 24/07/2017
Côte d'Ivoire : tirs provenant de l'école de police à Abidjan (journaliste AFP) https://t.co/ViZCtGfmIG
le 20/07/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Mardi

    min. 13 °

    max. 23 °

    Risque de pluie

    Mercredi

    min. 17 °

    max. 26 °

    Nuageux

    Jeudi

    min. 14 °

    max. 23 °

    Risque de pluie