Guinée : consultations en cours pour un nouveau gouvernement

 

 

 

 

Guinée : consultations en cours pour un nouveau gouvernement

 

 


CONAKRY - Des consultations étaient en cours lundi en Guinée pour la formation du gouvernement de Mohamed Saïd Fofana, reconduit à son poste de Premier ministre, a appris l'AFP de sources concordantes à Conakry.

Plusieurs responsables politiques, dont d'anciens ministres, ont confié à l'AFP avoir été approchés en vue de la formation de la prochaine équipe gouvernementale, et une source officielle haut placée a également indiqué que des consultations étaient en cours.

Mais aucune des sources n'a pu en préciser la durée. Cela prendra le temps qu'il faudra, a simplement dit la source officielle.

Mohamed Saïd Fofana, 62 ans, économiste de formation, avait été nommé Premier ministre en décembre 2010, quelques jours après l'investiture d'Alpha Condé comme président.

M. Fofana avait démissionné avec l'ensemble de son gouvernement le 15 janvier, moins de quatre mois après les élections législatives du 28 septembre 2013. Il a été reconduit samedi à son poste par le président Condé.

Dans une déclaration diffusée lundi par la télévision publique guinéenne, il a fait état d'attentes nombreuses au plan social notamment, et promis de s'attaquer à certaines anomalies en matière de gouvernance, sans toutefois se prononcer sur les consultations pour la formation de sa nouvelle équipe.

Au jour d'aujourd'hui, les attentes sont nombreuses même si au cours des trois premières années du mandat du président Alpha Condé, nous avons pu stabiliser la situation macro-économique, les besoins socio-économiques sont énormes et pour certains incompressibles, a-t-il affirmé dans cette déclaration enregistrée dimanche, selon une source à la télévision.

A court terme, nous devons engager des actions et de grands investissements à fort impact économique, social et, pourquoi pas, politique, pour aller au-devant des besoins des citoyens. Il faut qu'il y ait plus d'eau, plus d'énergie pour les populations, plus de routes, plus d'infrastructures sanitaires et scolaires, a-t-il dit.

Il faut aussi s'attaquer à certaines anomalies en matière de gouvernance surtout au niveau de l'Administration publique. Il faut aussi s'attaquer aux mauvaises habitudes notamment la corruption, les détournements des biens public, ainsi que créer de l'emploi pour la jeunesse, a-t-il poursuivi, soulignant que c'est ce que le chef de l'Etat (Condé) souhaite.

La démission de Mohamed Saïd Fofana avait été précédée, deux jours auparavant, de l'installation de l'Assemblée nationale issue des élections, remportées par le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), parti du président Alpha Condé.

Le RPG a remporté 53 sièges de députés sur 114, mais s'est assuré, avec cinq alliés, la majorité absolue.

Les législatives, les premières depuis 2002, auraient dû se tenir dans les six mois suivant l'investiture en décembre 2010 d'Alpha Condé, premier président démocratiquement élu de Guinée.

Mais elle avaient été souvent repoussées tant la méfiance était grande entre le chef de l'Etat et ses opposants, dans un pays à l'histoire marquée par les violences politiques et militaires, les coups d'Etat et la répression sanglante des manifestations, et où les divisions politiques recoupent souvent les dissensions ethniques.


(©AFP / 20 janvier 2014 18h58)

 

 


  • CONAKRY - (©AFP / 20 janvier 2014 18h58)
  • 2 Réactions
  • 20/01/2014
  • CEDEAO

Les réactions

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 20/01/2014 à 23:55:34

    ALERTE - Guinée : le nouveau gouvernement formé, sans figure de l'opposition



    (©AFP / 20 janvier 2014 23h28)

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 21/01/2014 à 00:11:42

    Guinée : le nouveau gouvernement formé, sans figure de l'opposition


    CONAKRY - Le président guinéen Alpha Condé a nommé les membres du gouvernement dirigé par l'économiste Mohamed Saïd Fofana, comprenant au total 34 ministres, dont aucune figure de l'opposition, selon un décret diffusé tard lundi soir.

    Dix-neuf anciens ministres ont été reconduits dans la nouvelle équipe - à leurs postes précédents ou à la tête de départements différents - et quinze ministres y font leur entrée, d'après la liste officielle, qui ne comprend aucun responsable connu de l'opposition.

    La nouvelle équipe compte cinq femmes. Seize personnalités quittent le gouvernement, et un ministère, celui des Affaires religieuses, a été supprimé.

    Le nouveau gouvernement est formé deux jours après la reconduction de Mohamed Saïd Fofana au poste de Premier ministre, qu'il a occupé de décembre 2010 jusqu'au 15 janvier, date à laquelle il avait présenté sa démission et celle de l'ensemble de son gouvernement.

    Parmi les ministres rappelés dans la nouvelle équipe, figure Kerfalla Yansané, ex-ministre de l'Economie et des Finances nommé ministre d'Etat chargé des Mines et de la Géologie. Le nom de M. Yansané avait figuré ces dernières semaines comme probable futur Premier ministre.

    Les ministres François Lonseny Fall (Affaires étrangères et Guinéens de l'étranger), El Hadj Madifing Diané (Sécurité et Protection civile), Alhassane Condé (Administration du Territoire et Décentralisation), Albert Damantang Camara (Enseignement Technique, Formation professionnelle, Emploi et Travail, également porte-parole du gouvernement), Koutoub Moustapha Sano (Coopération internationale) font partie de ceux qui conservent leurs portefeuilles.

    Parmi les entrants, on compte le ministre de la Justice Cheick Sako, jusqu'alors avocat au barreau de Montpellier (France), le ministre de la Santé Remy Lamah, un colonel et médecin militaire précédemment patron des services de santé de l'armée guinéenne.

    Autres nouveaux venus : le ministre de l'Energie et de l'Hydraulique Idrissa Thiam, précédemment conseiller spécial à la présidence, la ministre de l'Agriculture Jacqueline Sultan, qui était directrice général d'une agence nationale.

    Les anciens ministres d'Etat Ousmane Bah (Travaux publics et Transports) et Christian Sow (Justice) n'ont pas été rappelés dans la nouvelle équipe.

    La démission de Mohamed Saïd Fofana et de son équipe avait été précédée, deux jours auparavant, de l'installation de l'Assemblée nationale issue des élections, remportées par le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), parti du président Alpha Condé.

    Le RPG a remporté 53 sièges de députés sur 114, mais s'est assuré, avec cinq alliés, la majorité absolue.


    (©AFP / 21 janvier 2014 00h03)

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

RT @lemondefr: Exécutions filmées au Cameroun : l?analyse de la vidéo pointe la responsabilité de soldats https://t.co/vbkYqCTcgD
le 20/07/2018
RDC : Kabila muet sur son avenir, s'engage de nouveau à respecter la constitution https://t.co/EOX9oCGdWb https://t.co/XpiAmQHYuj
le 20/07/2018
RT @abdellah_ely: Mohamed Vall Bellal aurait été désigné à la tête de la CENI en remplacement de M. Bounaama, démissionnaire.?
le 19/07/2018
Burkina : 60 suspects arrêtés dans une opération antiterroriste dans le Nord https://t.co/s3Hc2mBsL5 https://t.co/q89j4CeZLH
le 19/07/2018
Obama dégaine les coups contre Trump... sans le nommer https://t.co/bEIs8KxjAm https://t.co/JtXwJeQLTG
le 18/07/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • quel est le meilleur viagra cialis ou levitra generic cialis coupons 2018 cialis over the counter thailand map cialis cost

    par Steevenug
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5940)

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 51

    Météo

    Vendredi

    min. 17 °

    max. 27 °

    Risque d'orage

    Samedi

    min. 16 °

    max. 26 °

    Risque de pluie

    Dimanche

    min. 17 °

    max. 29 °

    Ciel dégagé