Centrafrique : une imposante colonne d'ex-Séléka provoque la panique à Sibut

 

 

 

Centrafrique : une imposante colonne d'ex-Séléka provoque la panique à Sibut


BANGUI - Des combattants de l'ex-rébellion Séléka lourdement armés, juchés sur une cinquantaine de véhicules, sont entrés dans la ville de Sibut (180 km au nord de Bangui), s'en prenant à la population qui a fui, indiquent jeudi des sources militaire centrafricaine et diplomatique.

Les combattants, qui ne s'expriment qu'en arabe, ont commis mercredi des exactions contre la population de la ville, qui terrorisée a fui en brousse ou a pris la direction de villes de régions voisines, a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat une source de la gendarmerie centrafricaine. Cette source n'a pas précisé quel genre d'exactions ont été commises.

Les sources interrogées par l'AFP ne savaient pas d'où venait la colonne, qui en tout cas ne provient pas de la capitale car son passage aurait été signalé le long de la route reliant la capitale à Sibut, un des principaux axes routiers du pays.

La colonne est commandée par Mamadou Rakis, ancien directeur général adjoint de la police centrafricaine de l'ex-président Michel Djotodia, selon la sourcede la gendarmerie centrafricaine, dont les informations ont été confirmées par une source diplomatique, qui a fait état d'un regroupement de Séléka sur Sibut.

Un détachement du contingent gabonais de la force africaine en Centrafrique (Misca), présent dans la localité, s'est replié, selon la source de la gendarmerie centrafricaine. Interrogé par l'AFP, l'état-major de la Misca a affirmé n'être au courant de rien.

Le contingent Misca a décroché, a néanmoins indiqué la source diplomatique.

Selon cette source, il y a eu une redistribution des cartes au sein de la Séléka depuis la démission contrainte le 10 janvier de son chef, l'ex-président Michel Djotodia, puis le départ de certains officiers vers le Tchad et le cantonnement des combattants à Bangui.

La colonne entrée à Sibut est composée de soldats en déshérence, a précisé cette source.

Les militaires français ne sont pas présents dans Sibut.


(©AFP / 30 janvier 2014 18h29) 

 
 

  • BANGUI - (©AFP / 30 janvier 2014 18h29)
  • 0 Réaction
  • 30/01/2014
  • Afrique

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Le FONADH dénonce des man?uvres contre la constitution https://t.co/YXHXnzvYsu https://t.co/qoPgIpmbot
le 24/07/2017
En Libye, la France et l'Italie ne peuvent rien faire l'une sans l'autre https://t.co/kQuilXU8zC https://t.co/a8HElkXams
le 24/07/2017
Nouvelles d?ailleurs : Psittacins, psittacistes, Trarza, Brakna, referendum et mandats? https://t.co/U9XBX7NFKZ https://t.co/UpnSG5iwcn
le 24/07/2017
Mais où est l?opposition ? @abdellah_ely https://t.co/v7PxCUk8hC
le 24/07/2017
Côte d'Ivoire : tirs provenant de l'école de police à Abidjan (journaliste AFP) https://t.co/ViZCtGfmIG
le 20/07/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 2

    Météo

    Mardi

    min. 13 °

    max. 23 °

    Risque de pluie

    Mercredi

    min. 17 °

    max. 26 °

    Nuageux

    Jeudi

    min. 14 °

    max. 23 °

    Risque de pluie