Nord Mali : des émissaires de l'ONU ont rencontré le président Keïta et la société civile

 

 

 

 

  Nord Mali : des émissaires de l'ONU ont rencontré le président Keïta et la société civile

 

 


BAMAKO - Des émissaires du Conseil de sécurité de l'ONU, au Mali pour soutenir la stabilisation du pays, ont rencontré dimanche le président Ibrahim Boubacar Keïta et la société civile du Nord Mali, occupé en 2012 par des jihadistes armés, a-t-on appris auprès de l'ONU et de témoins.

Nous avons été pleinement rassuré que le président malien veut un dialogue inclusif totalement malien incluant tous les Maliens et pas seulement les groupes armés, a déclaré à la presse le diplomate français Gérard Araud, un chef de la délégation onusienne, après une rencontre à Bamako avec le président Keïta.

Il nous a bien dit qu'il était dans une logique de dialogue et pas de confrontation. Il veut tirer (la) leçon des échecs précédents et veut une paix pour toujours, a ajouté M. Araud.

Il s'exprimait au nom des émissaires de l'ONU, formés de représentants de pays membres du Conseil de sécurité et en visite au Mali depuis samedi soir pour deux jours.

M. Araud a estimé que le Mali a franchi une étape importante avec les élections présidentielle et législatives, qui ont eu lieu durant le dernier semestre de 2013, et qu'il reste la seconde étape, la réconciliation nationale.

Le gouvernement malien a signé en juin 2013 avec les groupes armés arabes et touareg du nord les accords de Ouagadougou, qui ont permis l'organisation de l'élection présidentielle, mais tardent à être appliqués.

La délégation de l'ONU avait auparavant rencontré dimanche à Mopti (centre) les représentants de la société civile -chefs religieux ou traditionnels, fonctionnaires- des régions de Mopti, Gao et Tombouctou, mais pas de Kidal, zone de l'extrême nord-est touchée par l'insécurité.

Pour nous, c'était une mission d'écoute et de terrain, a déclaré à l'AFP un membre de la délégation onusienne, après cette rencontre.

Nous (les) avons félicité pour l'intervention (militaire) étrangère au Mali, avant de poser nos problèmes, a déclaré à l'AFP Moussa Bocoum, membre de la société civile de Mopti.

Gao, Tombouctou et Kidal sont les trois régions du nord qui ont été occupées plusieurs mois en 2012 par des islamistes armés, puis chassés à partir de janvier 2013 par une intervention internationale dirigée par la France et toujours en cours.

Mopti avait accueilli, à l'issue d'un précédent conflit entre Bamako et des Touareg dans les années 90, des réunions entre les deux parties qui sont déterminantes pour le retour de la paix dans le nord du Mali.

Il a été expressément demandé à la délégation de l'ONU de faciliter le déploiement rapide de troupes dans les zones rurales du nord du Mali où règne toujours l'insécurité, a ajouté M. Bocoum.

Les coupeurs de routes et les bandits armés tuent toujours. Il faut que l'armée malienne et les troupes de la Minusma (force de l'ONU au Mali, ndlr) soient déployées dans ces zones, a déclaré à l'AFP un autre membre de la société civile de Mopti.

Avant de regagner Bamako, les émissaires de l'ONU avaient visité le contingent togolais de la Minusma, force qui a pris en juillet dernier le relais de la Misma, force panafricaine qui avait été déployée à la suite de l'intervention militaire française.

Selon un rapport de l'ONU, les effectifs de la Minusma s'élevaient fin 2013 à 5.539 soldats, sur les 11.200 autorisés par le Conseil de sécurité.

La mission onusienne est venue soutenir la stabilisation du pays et l'action de la Minusma, avait déclaré samedi soir M. Araud, également représentant permanent de la France à l'ONU.



(©AFP / 02 février 2014 22h29)   

 

 


  • BAMAKO - (©AFP / 02 février 2014 22h29)
  • 1 Réaction
  • 02/02/2014
  • Mali

Les réactions

  • Avatar
    Nouvelles O.D.H

    Le 03/02/2014 à 22:52:17

    Mali : les membres du Conseil de sécurité de l'ONU rencontrent les groupes armés


    BAMAKO - Une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU a rencontré lundi à Bamako les représentants des trois groupes armées du nord du Mali qui ont dit vouloir une reprise rapide du dialogue avec le gouvernement malien, a constaté un journaliste de l'AFP.

    Mohamed Maouloud Ould Ramadane, membre du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), Mahamadou Djéri Maïga, vice-président du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg), et Mohamed Ag Arib, porte-parole du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA, qui regroupe essentiellement des notables et rebelles touareg), ont rencontré la délégation.

    C'était très important cette rencontre et tous les groupes armés ont parlé d'une même voix, de la nécessité de la reprise rapide du dialogue, a déclaré à l'AFP à l'issue de la rencontre Mohamed Maouloud Ould Ramadane.

    Le MNLA a récemment, à Alger, claqué la porte d'une rencontre exploratoire entre différents groupes armés du nord du Mali.

    Nous réclamons pour l'Azawad un statut particulier, une autonomie car la décentralisation a montré ses limites, a déclaré M. Ould Ramadane, qui a cependant affirmé que les groupes armés reconnaissaient l'intégrité territoriale du Mali.

    Le vice-président du MNLA a affirmé que la réunion avec les représentants du Conseil de sécurité de l'ONU était capitale pour la paix.

    Il faut selon lui appliquer les accords de paix signés à Ouagadougou en juin 2013. Pour nous, jusqu'à preuve du contraire, le médiateur est le Burkina Faso, mais nous voulons aussi que le roi du Maroc joue au facilitateur.

    Le MNLA avait annoncé le 1er février que son secrétaire général Bilal Ag Chérif avait été reçu le 31 janvier par le roi Mohamed VI du Maroc qui avait encouragé la rébellion touareg à rester ouverte au dialogue politique.

    Mohamed Ag Arib a affirmé à l'AFP que le HCUA, souhaitait que l'Algérie, rivale du Maroc, joue un rôle important dans le règlement de la crise dans le nord du Mali.

    Un communiqué officiel publié lundi à Bamako indique que le président Ibrahim Boubacar Keïta a déclaré lors d'un entretien, le 1er février, avec les émissaires de l'ONU qu'il était temps que le Mali s'approprie le dossier Mali.

    Faisons-nous confiance et engageons-nous ensemble, a-t-il dit.

    De sources officielles maliennes, on indique qu'une feuille de route pour la reprise du dialogue entre Bamako et les groupes armés du Nord sera prochainement connue.

    Avant de quitter Bamako, le Français Gérard Araud, chef de la délégation du Conseil, a dit avoir constaté la volonté d'aller de l'avant des groupes armés.

    Nous avons constaté un sentiment d'urgence parce qu'il y a des risques de radicalisation au sein des groupes, a-t-il ajouté.

    Selon lui, au début des pourparlers tout le monde pose des demandes maximalistes, mais tous se placent dans le cadre de la souveraineté du Mali et tous veulent négocier. Les négociations doivent se passer sans pré conditions et tout doit se passer dans le cadre des accords de Ouagadougou, a-t-il ajouté.

    Les représentants des quinze membres du Conseil de sécurité de l'ONU sont venus apporter leur soutien à la stabilisation de ce pays dont le Nord a été occupé en 2012 par des jihadistes, en partie chassés par une intervention armée internationale en 2013.

    Outre ses groupes armés, la délégation a rencontré des membres de la société civile, de la force de l'ONU au Mali, ainsi que le président Keïta.


    (©AFP / 03 février 2014 20h59)

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Mohamed Ould Abdel Aziz et ses "phobies" du passé https://t.co/QeIL9rM4Pb https://t.co/7VuuErPZz2
le 26/03/2017
Maroc : les négociations pour le gouvernement ont abouti (Premier ministre) https://t.co/Dod4JRIuhn https://t.co/fmXSQGlQk0
le 26/03/2017
L'UE à 60 ans cherche un nouveau élan, en dépit du Brexit https://t.co/5kp9psEUH7 https://t.co/pl00vxsTMR
le 25/03/2017
Donald Trump promet l'échec de l'Obamacare après le retrait de sa réforme https://t.co/WRUaz3IP0d https://t.co/vbqiIivoGg
le 25/03/2017
Foot/Mondial-2018-Qualif. : La France s'impose 3-1 au Luxembourg et conserve la tête du groupe A https://t.co/030ntXTH1Y
le 25/03/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 9

    Météo

    Dimanche

    min. 6 °

    max. 17 °

    Partiellement nuageux

    Lundi

    min. 8 °

    max. 19 °

    Ciel dégagé

    Mardi

    min. 9 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé