Vase de nausées

 

 

 

 

Vase de nausées 

 

 

Messaoud nous l’a encore fait. Ce qui n’était qu’une vague rumeur s’est confirmé, lors du vote pour la présidence de la communauté urbaine de Nouakchott. On évoquait, pêle-mêle, un accord entre le leader de l’APP et Ould Abdel Aziz, en vertu duquel les délégués de ce parti voteraient pour la candidate de l’UPR, au détriment de celui de l’opposition ; une reconduction au perchoir de l’Assemblée nationale ; des portefeuilles ministériels ; un grand poste honorifique… Rien que du très classique, dans ce genre de négociations où l’intérêt personnel prime sur celui de la collectivité ou du pays. Mais on avait, quelque part, un petit doute, celui qui vous empêche de croire au fait accompli. Ben, non, on avait tort : il l’a fait. Il a donné l’ordre, à ses conseillers, de voter UPR, dédaignant le poste d’adjoint que pouvait donner Tawassoul à son parti. Un nouveau coup de poignard dans le dos de l’opposition. Ce n’est pas le premier et ne sera, certainement pas, le dernier. 
  

En 2007, alors que le pouvoir était sur le point de tomber entre les mains de l’opposition, Messaoud fait volte-face et appelle à voter pour le candidat des militaires. Un coup de tonnerre que personne n’est parvenu à expliquer. Même une haine tenace ne pouvait justifier un tel revirement qui empêchait la Mauritanie de tourner, définitivement, la page des militaires et de s’orienter vers une démocratie civile et apaisée. Nous n’en avons pas toujours fini avec les conséquences de cette décision : candidat des militaires renversé, par ceux-là mêmes qui l’avaient fait roi, et pays coincé, depuis, dans un engrenage dont il n’est pas près de sortir… 
  

Coup d’Etat de 2008. Messaoud s’oppose à Ould Aziz, avec une grande fermeté mais, depuis l’élection de 2009, quelque chose paraît s’être à nouveau brisé, en lui. Deux années aux côtés de l’opposition radicale mais position incompréhensible, lors du Printemps arabe. Il s’oppose au choix de la rue, pour renverser le pouvoir, au motif que la Mauritanie est faible et ne saurait supporter une révolution. En 2011, il coupe les ponts avec la COD et se lance, aux côtés de Boydiel, dans un dialogue avec le pouvoir. La lune de miel avec Ould Abdel Aziz est entamée. 
  

En 2012, lors de l’absence prolongée de celui-ci, pour cause de « balle amie », Messaoud improvise, alors que l’opposition s’apprête à descendre dans la rue, une conférence de presse, pour déclarer qu’il a parlé, le jour-même, avec le Président et qu’il se porte bien. Une façon de couper l’herbe sous les pieds de la COD et de démobiliser ses militants, convaincus, jusqu’alors, qu’Aziz était out. On se demandait, depuis, de quoi se mêlait le président du pouvoir législatif, censé être totalement indépendant de l’exécutif, mais pas exempté, il est vrai, de lui faire la cour. 
  

Le vote à la communauté urbaine est la goutte qui fait déborder le vase des nausées. Mais elle semble, surtout, signer l’abandon de Messaoud de toute prétention à la présidence. Quels opposants au pouvoir actuel croiraient-ils, moins de six mois après ce coup de Jarnac, à l’alternative de l’ex-président de l’Assemblée nationale ? Sa candidature n’aura plus d’autre sens que de diluer le vote hartani, et encore… Messaoud hors-jeu, par quelle déliquescence la décomposition annoncée de l’opposition va-t-elle se poursuivre ? Mais le pouvoir, qui n’est certes pas, lui non plus, à l’abri de la corruption – c’est le moins qu’on puisse dire – doit-il s’en réjouir ? Car se profile, en filigrane, une bien plus préoccupante question : dans cette atmosphère de pourriture généralisée qui se propage au sein même du peuple, que va-t-il advenir de notre Nation ? 

 

©  Le Calame  

 


  • © Le Clame via Noorinfo Ahmed Ould Cheikh Mardi 11 Février 2014 - 16:08
  • 0 Réaction
  • 13/02/2014
  • Editoriaux

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Mohamed Ould Abdel Aziz et ses "phobies" du passé https://t.co/QeIL9rM4Pb https://t.co/7VuuErPZz2
le 26/03/2017
Maroc : les négociations pour le gouvernement ont abouti (Premier ministre) https://t.co/Dod4JRIuhn https://t.co/fmXSQGlQk0
le 26/03/2017
L'UE à 60 ans cherche un nouveau élan, en dépit du Brexit https://t.co/5kp9psEUH7 https://t.co/pl00vxsTMR
le 25/03/2017
Donald Trump promet l'échec de l'Obamacare après le retrait de sa réforme https://t.co/WRUaz3IP0d https://t.co/vbqiIivoGg
le 25/03/2017
Foot/Mondial-2018-Qualif. : La France s'impose 3-1 au Luxembourg et conserve la tête du groupe A https://t.co/030ntXTH1Y
le 25/03/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 9

    Météo

    Dimanche

    min. 6 °

    max. 17 °

    Partiellement nuageux

    Lundi

    min. 8 °

    max. 19 °

    Ciel dégagé

    Mardi

    min. 9 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé