Rapatriés du Sénégal : Pas encore au bout du tunnel !

 

 

 

 

Rapatriés du Sénégal : Pas encore au bout du tunnel !

 

 

 

 

Comme la plupart des camps des réfugiés, le site des rapatriés du Sénégal installé à Kathiel Abou depuis 2009 manque de tout.

Les habitants sont dans une situation déplorable depuis ce retour au bercail sur lequel ils fondaient d’énormes espoirs de mettre un trait sur des souffrances qui ont duré plus de deux décennies.Ces citoyens jetés dans des camps n’ont pas accès à l’eau potable ni à un à un i centre de santé non plus à une école.

 

 

 

Situé dans le département de Bababé, dans la commune d’Aère M’bare plus précisément à 2km à l’Est d’Aère Gollere, le camp des rapatriés du Sénégal, Kathiél-Abou, est constitué en majorité d’éleveurs vivant dans une précarité indescriptible.

En effet, ce camp qui compte plus de deux cent familles revenues suite à l’accord tripartite conclu entre la Mauritanie le Sénégal et le HCR ne dispose pas d’infrastructures permettant aux habitants de mieux vivre dans leurs sites d’acceuil.

Dans ce camp de la misère, accès à l’eau potable constitue un véritable parcours de combattant. « Ce qui nous fatigue en plus de la pauvreté, c’est le manque d’eau potable.

Ici ,il faut attendre une citerne venir de Boghé deux fois par semaine pour espérer remplir deux ou trois bidons de 20 litres» déplore un rapatrié.

Ici les femmes se lèvent très tôt le matin pour se ravitailler en eau des puits des villages environnants. Une véritable corvée au quotidien.

Il y' a aussi d’autres familles qui louent les services des charrettes pour rapporter de l’eau de forages éloignés. Certains ménages se contentent d’utiliser les eaux des lacs en période d’hivernage sans se soucier des conséquences sanitaires qu’elle peuvent engendrer.

Selon Bâ Amadou le chef du site, même si les autorités ont mené des actions pour faciliter leur intégration, il reste beaucoup de choses à faire.

« Depuis notre retour en 2009 jusqu’à nos jours nous habitons sous des hangars en zinc, nous ne disposons pas suffisamment d’eau pour nos besoins quotidiens à plus forte raison pour abreuver nos troupeaux » dit-il, déplorant également les conditions déplorables d’inscription à l’état civil ainsi que la précarité des moyens de transports ».

Sur la même lancée, Aminata Ba, porte-parole des femmes du camp, n’est pas passée par quatre chemins pour dénoncer l’indifférence des autorités mauritaniennes dans les souffrances des habitants de Kathiél-Abou, déplorant des conditions de vie pénibles pour les revenus, affirmant que la situation sanitaire est précaire, puisque les femmes enceintes sont obligées de parcourir plus de 7 km pour accoucher au centre de santé le plus proche » ajoute-t-elle, soulignant dans un air de déception et de lassitude « c’est un véritable calvaire. »

Par ailleurs, dans ce camp, l’éducation des enfants préoccupe les parents car les conditions pédagogiques ne favorisent pas un enseignement sain.

Depuis 2009, le camp ne possède que trois salles de classes, sans clôture ni latrines .Selon le chef du site, l’école a fonctionné les deux premières années mais depuis lors, à cause de l’insuffisance des salles de classes et des conditions de vie difficiles, les maîtres n’ont plus envie d’enseigner dans le camp.

Ba Abou

©  Le Rénovateur Quotidien  


  • © Le Rénovateur Quotidien BA Abou Lundi 24 février 2014 23h36
  • 0 Réaction
  • 24/02/2014
  • Crimes contre l'humanité

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

RT @benja_roger: Ce qu'il faut savoir sur la situation au #Zimbabwe https://t.co/WImmlalQT1
le 16/11/2017
Robert Mugabe, héros de l'indépendance devenu despote https://t.co/43Scb0fbkM https://t.co/YFlz67CDK4
le 15/11/2017
OULD MKHEITIR : LE BRÛLOT MAURITANIEN https://t.co/yVNAoPkGY7 https://t.co/P3xs8H2FOY
le 15/11/2017
OSSIN : OULD M?KHAITIR SEMBLE ETRE ARRIVÉ AU SÉNÉGAL https://t.co/K1eUYxud8r
le 13/11/2017
RT @fidh_africa: Guinée : le procès des tortionnaires de la gendarmerie d'Hamadallaye? https://t.co/4UqhnoDcJo #africa #humanrights
le 13/11/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 0

    Météo

    Mardi

    min. 7 °

    max. 12 °

    Nuageux

    Mercredi

    min. 12 °

    max. 14 °

    Ciel dégagé

    Jeudi

    min. 11 °

    max. 14 °

    Risque de pluie