Aziz à Nouadhibou : Un accueil glacial … « Principales révélations de la conférence de presse »

 

 

 

 

Aziz à Nouadhibou : Un accueil glacial … « Principales révélations de la conférence de presse »   

 

 

 

Les populations de la capitale économique ont adressé un message fort et direct au Président Mohamed Ould Abdel Aziz en ce lundi 7 avril 2014. Le climat glacial qui règne dans la cité stéphanoise a-t-il éclipsé la chaleur d’une mobilisation populaire qui a manqué au rendez-vous.

 

 

 

 

A son arrivée l’hôte a salué une foule constituée de cadres et officiels venus consacrer le rituel traditionnellement réservé à la première personnalité du pays.

Seulement quelque chose a manqué au décor : la marée humaine était basse dans la presqu’île l. Les rues étaient désertes.

Les principaux points de passage étaient bouclés par la GGSR maître de la sécurité obligeant les piétons et automobilistes à dévier sans trop de peine tant les espaces sont dégagés à cause de la faiblesse du flux urbain. Comme si les habitants de cette ville frondeuse s’étaient donné mot d’ordre.

L’image était très visible pour échapper à un étranger à cette ville. Que s’est-il passé ? Comment un Président venu apporter le » développement » à la capitale économique fut-il l’objet d’une telle « discourtoisie » de la part des habitants de cette cité ?

Les commentaires vont bon train et les interprétations nombreuses. Certains expliquent ce manque de chaleur à l’endroit du président par l’insuffisance du travail des commissions chargées de mobiliser les populations quitte à user des méthodes habituelles de versements de motivations pour les déplacements.

D’autres eux sont catégoriques : c’est le mécontentement des populations déçues par des promesses sans suite qui ont conduit à cette situation. A Nouadhibou le nombre de pauvres, de chômeurs et de travailleurs victimes d’exploitations et autres vexatoires a atteint un niveau ras -le-bol pour que le message soit envoyé au président en précampagne.

Toujours dans le cadre de ce séjour stéphanois, le Président de la République a organisé lundi soir dernier une conférence de presse au cours de laquelle il a répondu aux nombreuses questions soulevées par les journalistes invités à cette rencontre.

Pendant trois heures d’horloge, l’homme fort de Nouakchott mis à rude épreuve par les médias invités a traité quasiment toutes les questions d’actualité dont les trébuchements du dialogue entre l’opposition et le pouvoir, l’interdication de l’ONG Al Moustaqbal de l’Erudit Cheikh Ould Deddew et de la brouille diplomatique caractérisant les relations mauritano-marocaines.

Le Président a parlé également de l’avenir de la liberté de presse et de la Zone Franche de Nouadhibou, de l'Inspection Générale d'Etat, de l’appel à l’armée dans la réalisation de marchés d’nfrastructures… Ci-après les grands axes de cette rencontre du Président de la République avec les journalistes :

 

Prêt à tout sauf à un gouvernement élargi

 

Je suis prêt à toute concession que réclame l'opposition sauf la proposition relative à la formation d'un gouvernement d'union nationale", a déclaré le président mauritanien à cette conférence de presse, exprimant sa disponibilité à négocier sur tous les points y compris le changement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à l'exception du point concernant la formation d'un gouvernement d'union nationale qu'il a jugé "inutile".

La Mauritanie peut envoyer une force de maintien de la paix en Centrafrique" "Ce n'est pas à exclure, car nous ne pouvons rester les bras croisés alors que d'autres (les Centrafricains) s'entretuent et que nous avons les moyens de les aider", a répondu M. Ould Abdel Aziz à une question d'un journaliste lors d'une conférence de presse à Nouadhibou (nord).

"Malheureusement, la principale force africaine, celle du Tchad, se retire (...) ce qui aggrave davantage la situation et nous impose de faire l'effort nécessaire d'envoyer des forces armées d'envoyer des forces armées supplémentaires pour sécuriser le pays", a-t-il estimé.
Selon lui, la priorité est "d'aider ce pays à se stabiliser politiquement pour s'acheminer ensuite vers l'organisation d'élections libres et transparentes".

 

« Al Moustaqbal a failli à sa mission »

 

Le président Aziz a accusé l’ONG moustaqbal que dirige l’érudit Mohamed El Hassen Ould Dedew d’avoir failli à sa mission. Il a indiqué à ce propos qu’une enquête avait été menée et que l’association Almoustaqbal avait dévié de sa mission ; allusion faite aux derniers soubresauts qui ont émaillé Nouakchott au lendemain de la profanation du Livre Saint.

Le président Aziz a en outre expliqué que le ministère de l’intérieur a mené une enquête qui chargerait cette organisation. Sur un ton plutôt véhément, le président a encore précisé que « ni l’aura religieuse, ni mystique» de ces initiateurs (Ould Dedew) ne servirait à la levée de cessation de ses activités indiquant dans ce qui semble un divorce consommé avec Ould Dedew qu’il n’interviendrait en aucun cas en sa faveur.

 

« Nous n’avons aucun problème avec le Maroc »

 

Ould Abdel Aziz, a nié l’existence de problèmes quelconques entre la Mauritanie et le Maroc, notamment au niveau diplomatique, accusant les médias dans les deux pays de raviver la tension entre les deux pays en évoquant une crise inexistence.

Ould Abdel Aziz a affirmé, que l’absence d’un ambassadeur de la Mauritanie à Rabat ne signifie nullement l’existence d’une crise mais relève de dispositions administratives ordinaires, signalant qu’il y a bien d’autres ambassades de Mauritanie sans ambassadeurs. Le président mauritanien a ajouté que les deux parties (la Mauritanie et le Maroc) ne sont pas au courant de telles tensions diplomatiques, révélant qu’il lit ce qui s’écrit dans la presse des deux pays et trouve qu’il n’a aucun fondement, selon son propos.

 

'Il n' y aura pas de retour sur les acquis dans la liberté de presse'

 

Le président s'est voulu rassurant lundi soir à l'occasion d'une conférence de presse promettant qu'il n'y aura pas de retour sur les acquis dans la liberté de presse.

Le président interpelé sur le projet de nouvelle loi en gestation devant le Parlement a précisé que la loi était destiné à lutter contre la criminalité cybernétique et qu'elle n'avait aucun rapport avec d'éventuelles restrictions des libertés d'expression.

Ould Abdelaziz a en outre souligné l'importance du sacre des libertés publiques dans le pays estimant que c'est un choix irréversible qui permet l'expression de toutes les opinions. Cependant.

Le président a mis en garde contre l'abus de certains médias donnant cour à des valeurs en contradiction avec la religion et la culture mauritanienne invitant les journalistes à plus de responsabilité pour faire échec éventuellement à toute tentative de retour sur les acquis en matière de liberté d'information.

Un projet de loi contre la criminalité cybernétique, rappelle-t-on, présenté lundi par le gouvernement devant l'Assemblée nationale a été dénoncé par les utilisateurs des médias sociaux et des membres de la presse électronique qui y voient une tentative de les bâillonner.

 

A propos de la ZFN

 

Le Président de la République a souligné l'importance de la transformation de Nouadhibou en zone franche et appelé les habitants de cette ville à contribuer activement à son développement précisant que son action s'inscrit dans l'intérêt du pays et que ceux qui dénaturent les réalités sont ceux qui ne bénéficient pas de la situation actuelle marquée par la lutte contre la gabegie.

Le Président de la République a, dans ce cadre, fait remarquer que les réalisations sont claires au plan économique et qu'il y a des résultats concrets comme l'évolution du taux de croissance, rappelant que tous les observateurs qu'il a rencontrés se disent impressionnés par l' expérience de notre pays.

 

Concernant l’IGE

 

A propos de l'Inspection Générale d'Etat, les questions qui doivent être posées sont de savoir si elle mène son travail et si ses fonctionnaires ont les compétences requises. Je pense que ses fonctionnaires accomplissent convenablement leur mission et que le bilan de leur travail est satisfaisant.

En ce qui concerne le Premier ministère, l'inspection y a été arrêtée car elle n'était pas conforme à la réglementation en vigueur. Cependant, au niveau de l'Agence chargée de l'état civil et des autres établissements de l'Etat, l'inspection intervient selon une programmation préétablie.

L’appel aux forces armées pour la construction de grands chantiers

Par rapport à une question relative à l'implication de l'armée dans les marchés d'infrastructures, le Président de la République a déclaré que l'armée ne mène pas d'activités commerciales mais que le génie militaire contribue à la réalisation d'ouvrages publics, en soumissionnant et en gagnant des marchés, grâce à son expérience et au coût concurrentiel et très abordable de ses prestations.

A ce titre, il a réalisé des travaux dans diverses localités du pays avec des prix moins chers que ceux proposés par les sociétés. Le Président a abordé plusieurs autres sujets auxquels il s’est bataillé pour dissiper les réserves et soucis de l’opinion mies en surface par les médias à ce show organisé quelques jours après un autre débat confrontant le Président à 400 jeunes.

 

La Rédaction

 

©   Le Rénovateur Quotidien

 

 


  • © Le Rénovateur Quotidien Vendredi 11 avril 2014 23h45
  • 0 Réaction
  • 12/04/2014

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Le FONADH dénonce des man?uvres contre la constitution https://t.co/YXHXnzvYsu https://t.co/qoPgIpmbot
le 24/07/2017
En Libye, la France et l'Italie ne peuvent rien faire l'une sans l'autre https://t.co/kQuilXU8zC https://t.co/a8HElkXams
le 24/07/2017
Nouvelles d?ailleurs : Psittacins, psittacistes, Trarza, Brakna, referendum et mandats? https://t.co/U9XBX7NFKZ https://t.co/UpnSG5iwcn
le 24/07/2017
Mais où est l?opposition ? @abdellah_ely https://t.co/v7PxCUk8hC
le 24/07/2017
Côte d'Ivoire : tirs provenant de l'école de police à Abidjan (journaliste AFP) https://t.co/ViZCtGfmIG
le 20/07/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5902)

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 6

    Météo

    Mardi

    min. 13 °

    max. 23 °

    Risque de pluie

    Mercredi

    min. 17 °

    max. 26 °

    Nuageux

    Jeudi

    min. 14 °

    max. 23 °

    Risque de pluie