France : nouvelles révélations sur des indemnités versées à Penelope Fillon, démenti de son époux

 

 

 

France : nouvelles révélations sur des indemnités versées à Penelope Fillon, démenti de son époux


 

Paris - Penelope Fillon, l'épouse du candidat de droite à la présidentielle française, soupçonnée d'avoir bénéficié d'emplois fictifs, a par ailleurs touché 45.000 euros d'indemnités de licenciement payées par l'Assemblée nationale, affirme l'hebdomadaire Le Canard enchaîné à paraître mercredi, aussitôt démenti par François Fillon.

Selon l'hebdomadaire satirique, Mme Fillon a perçu en 2002 "16.000 euros d'indemnités, soit l'équivalent de cinq mois de salaire" au terme d'un contrat de travail de cinq ans avec son mari, bien que réembauchée par le suppléant de M. Fillon à l'Assemblée, Marc Joulaud. Puis elle aurait également perçu, en novembre 2013, "29.000 euros de primes" après avoir de nouveau travaillé pendant un an et demi pour son mari redevenu député.

Le candidat conservateur à la présidentielle des 23 avril et 7 mai prochain, a réagi avec un communiqué sur "les mensonges du Canard enchaîné", affirmant que les nouveaux "éléments publiés (...) ne sauraient en rien constituer une information nouvelle et comportent des erreurs manifestes"

M. Fillon indique ainsi que "les chiffres qu'(il a) rendus publics lundi comprenaient bien entendu la totalité des sommes figurant sur les bulletins de paye de (son) épouse, y compris les indemnités diverses de fin de contrat" et réfute notamment la somme de 29.000 euros de novembre 2013, affirmant que son épouse a alors reçu 7.754 euros, "comprenant les congés payés".

Le journal "confond certainement avec une somme de 29.565,43 euros qui correspond au total du bulletin de paye du mois d'août 2007 au terme de cinq ans de collaboration avec Marc Joulaud", le suppléant de M. Fillon, affirme encore ce dernier. 

La justice française a ouvert une enquête pour faire la lumière sur la réalité du travail effectué pendant 15 ans par Penelope Fillon en tant qu'assistante parlementaire de son mari sur plusieurs périodes (1988-1990, 1998-2002, 2012-2013) ainsi que de Marc Joulaud (2002-2007).

 



D'après Le Canard, les enquêteurs "n'en ont pas vu un seule trace matérielle".

Mis en difficulté par des soupçons d'emplois fictifs de sa famille, qui lui ont fait perdre son statut de favori de la course présidentielle, François Fillon a défendu lundi la "légalité" des emplois de son épouse Penelope et de deux de leurs enfants, lors d'une longue conférence de presse suivie par plus de 2 millions de téléspectateurs et internautes. 

Il a maintenu que ses proches avaient été rémunérés pour un travail effectif.

Mais il a aussi reconnu que ces pratiques choquaient aujourd'hui l'opinion publique et a pour la première fois présenté ses "excuses" pour avoir embauché des membres de sa famille comme assistants parlementaires.



(©AFP / 07 février 2017 19h59) 

France : plus de 900.000 euros perçus par l'épouse du candidat de droite Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs (presse)

 

 

 


Paris - L'épouse du candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros, comme "assistante parlementaire" et comme collaboratrice d'une revue littéraire, affirme l'hebdomadaire français Le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.

Après avoir évoqué la somme de "500.000 euros bruts" la semaine dernière, Le Canard chiffre désormais à 831.440 euros bruts la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud, entre 1988 et 1990, de 1998 à 2007 puis de 2012 à 2013.

L'épouse du candidat conservateur a également perçu quelque 100.000 euros pour un emploi au sein de La Revue des deux mondes, en 2012-2013. 

Par ailleurs, François Fillon a rémunéré deux de ses enfants comme assistants parlementaires à hauteur de 84.000 euros entre 2005 et 2007 alors qu'ils étaient étudiants, selon les informations publiées par le journal.

Ces nouvelles révélations interviennent quelques heures après la visite par des enquêteurs du bureau de M. Fillon à l'Assemblée nationale. Le président du groupe de la droite (Les Républicains) à l'Assemblée Christian Jacob a évoqué une "perquisition". 

François Fillon assure que lui et sa femme n'ont "rien à cacher" et dénonce une campagne de "boules puantes".

Le couple a été entendu séparément lundi par des policiers chargés de l'enquête ouverte par le parquet financier de Paris après les premières révélations du Canard Enchainé.

François et Penelope Fillon ont affimé lundi soir à l'issue de ces auditions avoir "apporté des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d'établir le travail réalisé par Mme F illon".


(©AFP / 31 janvier 2017 17h18) 

 

 

 

INFO "ENVOYE SPECIAL". "Je n'ai jamais été l'assistante de mon mari", affirmait Penelope Fillon en mai 2007

C'est un document qui met un peu plus à mal la défense de François Fillon. Dans un entretien vidéo accordé en mai 2007 à un quotidien britannique, Penelope Fillon se confie sur sa vie. "Moi, je n'ai jamais été l'assistante de mon mari", déclare-t-elle au cours de cette interview longue de 45 minutes, et dont le magazine "Envoyé spécial" diffusera des extraits, jeudi 1er février sur France 2 à 20h50. Relancée sur son rôle aux côtés de François Fillon, l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle ajoute : "Je ne me suis pas occupée de sa communication non plus."

Cliquez ici pour plus d'informations

 


  • (©AFP / 31 janvier 2017 17h18)
  • 0 Réaction
  • 07/02/2017
  • France politique

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

RT @RadioCanadaInfo: Au moins 93 personnes sont mortes dans le séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le Mexique https://t.co/lNJmfJSx6t
le 20/09/2017
Mauritanie, et si les jours de ?notre ami Aziz? étaient comptés https://t.co/w5It4ojde9 https://t.co/WFAMBrjC3U
le 20/09/2017
Rohingyas : le discours d'Aung San Suu Kyi n'apaise pas les critiques https://t.co/v358e0Mmey https://t.co/sDmhjNJhV2
le 19/09/2017
« L?Etat, c?est moi ! » Edito du journal Le Calame https://t.co/G6wAn4ekS6
le 18/09/2017
RT @cheikhAdara: De retour de Dubaï : Messaoud Ould Boulkheir reçu avec tous les honneurs:https://t.co/IXXAo61sO8
le 15/09/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 0

    Météo

    Jeudi

    min. 12 °

    max. 22 °

    Partiellement nuageux

    Vendredi

    min. 8 °

    max. 19 °

    Partiellement nuageux

    Samedi

    min. 9 °

    max. 21 °

    Partiellement nuageux