Hajj : sécurité renforcée pour le rituel de la lapidation

 

 

 

Hajj : sécurité renforcée pour le rituel de la lapidation

 

 

Des pèlerins musulmans prennent part au rituel de la lapidation du Diable au pont de Jamarat à Mina près de La Mecque le 1er septembre 2017 / © AFP / KARIM SAHIB
Sous une chaleur suffocante, les pèlerins présentent leur visage éprouvé à un employé de la sécurité chargé de les vaporiser d'eau sur la route les menant vers Mina, où le rituel de lapidation des stèles avait viré au drame en 2015.

Au lendemain de leur ascension du mont Arafat, temps fort du grand pèlerinage à La Mecque, les deux millions de fidèles venus du monde entier célèbrent également l'Aïd al-Adha, la fête du sacrifice.

A l’aube, une foule de pèlerins s'ébranle et avance en direction d'un vaste campement aux pieds du mont Arafat, situé à l'est de La Mecque.

Ils lapident la première des trois stèles représentant Satan avec sept cailloux ramassés à Mouzdalifa, sur le chemin entre le mont Arafat et Mina.

"Ma mère est malade, je lui ai proposé de jeter les cailloux pour elle mais elle a insisté pour le faire", raconte Amine Hachkir, un trentenaire originaire de Casablanca. 

Assis sur un trottoir aux côtés de sa mère et sa soeur de 26 ans, il savoure un moment qu'il attendait depuis six ans.

"Mon père est décédé en 2011, on essaie de venir depuis cette année-là pour accomplir le hajj à sa place. Quelque chose manquait dans sa vie", confie-t-il. 

Autour de cette famille s'agite une foule en chemin vers les stèles. Chacun trouve un moyen de se protéger du soleil avec parfois des objets insolite comme un parapluie "vaporisateur".

Habiba Kabir, une Nigériane installée depuis deux ans à Ryad, se désaltère à l'une des fontaines installées le long du parcours.

"Deux pèlerins se sont évanouis devant moi ce matin", témoigne Almas Khattak, un volontaire pakistanais. 

Devant les stèles, une femme âgée assise sur un fauteuil roulant a les yeux fermés. Ses proches tentent de la réveiller, lui jettent de l'eau sur le visage, appellent finalement à l'aide. Un responsable de la sécurité écarte les journalistes de l'AFP de la scène. 

- 'Différent tous les ans' -

Devant la stèle, un dispositif policier conséquent a été déployé: sur un promontoire, trois responsables de la sécurité en uniforme communiquent par talkie-walkie pendant que d'autres forces régulent les flux, exhortant les pèlerins à ne pas s'attarder sur le site. 

Des caméras de surveillance suivent également le mouvement des pèlerins.

Le souvenir de la bousculade ayant eu lieu en 2015 pendant ce rituel et ayant coûté la vie à plus de 2.000 fidèles est toujours présent.

Ahmad Chadfani, un Jordanien installé à Ryad depuis neuf ans, y a pensé avant de venir ce matin. "Mais tout s'est bien passé, c'est organisé", dit-il. 

A l'occasion de l'Aïd al-Adha, de nombreux pèlerins achètent un coupon d'un montant d'environ 100 dollars (84 euros) garantissant le sacrifice d'une bête --un mouton en général-- qui sera ensuite distribué aux pauvres. 

Ils commémorent ainsi la soumission à Dieu d'Abraham, prêt à immoler son fils et auquel fut substitué in extremis cet animal.

Si pour encore une majorité de fidèles le pèlerinage représente "Le voyage" qu'ils accomplissent à l'automne de leur vie, il constitue pour d'autres un périple à répéter tous les ans s'ils en ont les moyens. 

C'est le cas de Najat Malik, 45 ans et originaire de Khartoum. Elle accomplit le hajj chaque année depuis dix ans. 

"J'attends toute l'année ce moment", dit cette employée du Croissant-rouge au Soudan. "Tous les ans, c'est différent. Parfois il y a moins de pèlerins en raison d'avertissements sur la propagation de maladie pendant le hajj. Mais, cette année, je sens qu'il y a plus de monde". 



(©AFP / 01 septembre 2017 15h38)
 
 
 

  • (©AFP / 01 septembre 2017 15h38)
  • 0 Réaction
  • 01/09/2017
  • Islam

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Délit de mécénat Edito du journal Le Calame https://t.co/DfrNGm9F3H https://t.co/CmteGdmFKf
le 22/09/2017
Rappel à Dieu du Khalife Général des Tidianes Abdoul Aziz SY Al Amine https://t.co/VS0fgjZjoQ https://t.co/KznCwIMWTQ
le 22/09/2017
RT @NicolasBeau: Un zéro pointé pour le Gabon à l?ONU https://t.co/66hZvOzXeR via @mondafrique
le 22/09/2017
Hommage à un grand citoyen ?????? : Gaye Danko SOUMARE https://t.co/5sHyAc2mNt https://t.co/qXq7zLYQZ2
le 22/09/2017
La femme la plus riche du monde, Liliane Bettencourt, meurt à 94 ans https://t.co/VSplQDrLca
le 21/09/2017

Livre d'or

  • Dernier message :

  • Mes chers amis et amies dans l adversite et la desolation chers camarade de combats contre l injustice et la privation contre la maladie et l ignorence pensez vous que nous n avons pas assez criais et...

    par dajakSsee
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5924)

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 8

    Météo

    Lundi

    min. 13 °

    max. 19 °

    Nuageux

    Mardi

    min. 11 °

    max. 22 °

    Nuageux

    Mercredi

    min. 14 °

    max. 22 °

    Nuageux