Attaques en France : un Portugais parmi les personnes tuées (gouvernement portugais)

 

 

 

Attaques en France : un Portugais parmi les personnes tuées (gouvernement portugais)

Lisbonne - Le gouvernement portugais a indiqué vendredi soir qu'un citoyen portugais figurait parmi les trois personnes tuées dans des attaques survenues dans le sud de la France et revendiquées par le groupe Etat islamique (EI).

"La mort d'un citoyen portugais est confirmée. Elle a été confirmée par les autorités françaises à nos services consulaires", a déclaré à l'AFP le porte-parole du secrétariat d'Etat pour les Portugais de l'étranger Miguel Silva.


Il a ajouté qu'il n'était pas en mesure de fournir davantage d'informations concernant ce ressortissant portugais.

Le président de la République portugaise Marcelo Rebelo de Sousa a exprimé sa "solidarité et ses condoléances" à la famille et aux amis de la victime décédée, dans un communiqué publié sur le site de la présidence. 

Trois personnes ont été tuées et plusieurs blessées vendredi dans le sud-ouest de la France au cours d'une série d'attaques "terroristes" revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) et perpétrées par un assaillant abattu au terme d'une prise d'otages.


(©AFP / 23 mars 2018 20h02) 

 Attaques en France : une proche de l'assaillant placée en garde à vue (procureur de Paris)

 

 

 


(©AFP / 23 mars 2018 19h02) 

Attaques en France : l'auteur a revendiqué être un "soldat" de l'EI (procureur de Paris)


(©AFP / 23 mars 2018 18h59) 

 

Les attentats meurtriers en France depuis janvier 2015

 

Paris - Rappel des attentats meurtriers commis depuis 2015 en France, alors qu'un homme se réclamant du groupe Etat islamique (EI) a tué trois personnes et en a blessé 16 dans une série d'attaques dans l'Aude (sud-ouest) vendredi.

2017

- 1er octobre : un Tunisien de 29 ans, Ahmed Hanachi, attaque et tue deux jeunes femmes sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille en criant "Allah Akbar !" avant d'être abattu par des militaires. L'attentat est revendiqué dans la soirée par l'EI.

- 20 avril : à Paris, un policier, Xavier Jugelé, est tué par balle et deux autres sont blessés sur les Champs-Elysées par un repris de justice français de 39 ans, Karim Cheurfi, qui est aussitôt abattu. L'attentat est revendiqué peu après par l'EI.

2016 

- 26 juillet : le père Jacques Hamel, un prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray (nord-ouest), est égorgé dans son église par deux jihadistes, Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche, qui sont abattus par la police. L'assassinat est revendiqué par l'EI.

- 14 juillet : un Tunisien de 31 ans, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, au volant d'un camion, fonce dans la foule quelques instants après le feu d'artifice du 14-juillet à Nice, tuant 86 personnes et en blessant plus de 400. Il est abattu par la police. L'attaque est revendiquée par l'EI.

- 13 juin : un policier de Magnanville, non loin de Paris, et sa compagne sont assassinés chez eux par un jihadiste de 25 ans. Larossi Abballa, qui avait revendiqué son action sur Twitter et Facebook au nom de l'EI, est tué par une unité d'élite de la police.

2015

- 13 novembre : la France est frappée par les pires attaques terroristes de son histoire. Neuf tueurs font 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, dans la salle de concert du Bataclan (90 morts), aux terrasses de plusieurs bars et restaurants (39 morts) et près du Stade de France (un mort). L'EI revendique ces attaques.

- 26 juin : Yassin Salhi tue et décapite son patron Hervé Cornara à Chassieu (Rhône, sud-est) puis, brandissant des drapeaux islamistes, tente de faire exploser l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier (Isère, sud-est), en précipitant son fourgon contre des bouteilles de gaz avant d'être arrêté.

- 19 avril : Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien en informatique, est arrêté à Paris, soupçonné d'avoir tué une femme et préparé un attentat imminent contre une église de Villejuif, dans la banlieue sud de Paris. En possession d'armes de guerre, il était connu des services de renseignement en tant qu'islamiste radical. Il admet avoir projeté d'autres actions.

- 7-9 janvier : les frères Chérif et Saïd Kouachi tuent 12 personnes le 7 janvier au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris. Après deux jours de fuite, les deux tueurs seront abattus par les forces de l'ordre.

Le 8 janvier, Amedy Coulibaly tue une policière à Montrouge, au sud de Paris.

Le 9 janvier, il prend en otage les clients et employés d'un supermarché casher et tue quatre d'entre eux, tous juifs. Il est abattu dans l'assaut donné par la police.

Les frères Kouachi s'étaient réclamés d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Amedy Coulibaly de l'EI.



(©AFP / 23 mars 2018 17h43)
 
 
 

France : un gendarme avait pris la place d'un otage (ministre de l'Intérieur)

 

 

 

Trèbes (France) - Un des gendarmes blessés par le preneur d'otages abattu vendredi par les forces de l'ordre dans le sud de la France s'est volontairement substitué à un otage civil, a révélé le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb, saluant son "héroïsme".

 

 

 

 

 

 



"Je veux saluer le courage du lieutenant colonel qui est gravement blessé et qui s'est substitué à l'otage que le terroriste tenait pour se protéger, un acte d'héroïsme", a commenté M. Collomb.

 

 

 

 




Relatant la chronologie des trois attaques qui ont fait trois morts à Carcassonne et à Trèbes, dans le sud de la France, M. Collomb a expliqué que les forces d'assaut du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) sont intervenues après avoir entendu des coups de feu à l'intérieur du supermarché où le gendarme était retenu en otage.

"Le lieutenant colonel avait laissé son téléphone ouvert sur la table, et donc nous avons pu à un moment donné entendre ce qu'il s'est passé, et c'est lorsque nous avons entendu les coups de feu que le GIGN est intervenu", a-t-il déclaré devant les médias à Trèbes, où il est arrivé vers 14H30 (13H30 GMT).



(©AFP / 23 mars 2018 15h10) 

 

 

 

 

 France : perquisition en cours à Carcassonne dans le quartier du suspect Radouane Lakdim, a constaté l'AFP

 

 


(©AFP / 23 mars 2018 17h14)
 
 
 

  • Trèbes (France) - (©AFP / 23 mars 2018 20h02)
  • 0 Réaction
  • 23/03/2018
  • Terrorisme islamiste

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

RT @xavierbeauvois1: Ces deux là ne s?appellent pas Eric, mais ils ont sauvé des Zemmour. https://t.co/LykyfXaVCJ
le 23/09/2018
RT @aliounetine16: Bruno , professionnel jusqu'au bout des ongles, un sens élevé de l'Etat, une discrétion diplomatique et élégante. Il sem?
le 23/09/2018
RT @jpmignard: il y eut plus de 400 O00 soldats africains et maghrebins dans les armées de la ?? France libre. Ils ne s?appelaient ni Jean?
le 23/09/2018
RT @brutofficiel: "Depuis l?âge de 9 ans, on m?a expliqué que j?étais noir et que j?étais inférieur". Le témoignage très fort de Lilian Thu?
le 23/09/2018
RT @benja_roger: Hommages unanimes au #Sénégal après le décès du ministre Bruno Diatta, inamovible chef du protocole de la présidence de la?
le 23/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3

    Météo

    Dimanche

    min. 7 °

    max. 23 °

    Orage

    Lundi

    min. 6 °

    max. 17 °

    Ciel dégagé

    Mardi

    min. 4 °

    max. 18 °

    Ciel dégagé