Ghana : mort soudaine du président Atta Mills

 

 

Ghana : mort soudaine du président Atta Mills

ACCRA (AFP) - 24.07.2012 19:57 - Par David ADADEVOH

 

Le président John Atta Mills, qui dirigeait le Ghana depuis 2009, est mort brusquement mardi à 68 ans, un décès qui ouvre une période d'intérim jusqu'à la présidentielle prévue en décembre dans ce pays présenté comme un rare exemple de démocratie en Afrique de l'Ouest.

 

 

Le président ghanéen John Atta Mills le 7 avril 2009 à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire
AFP/Archives - Issouf Sanogo

 

Le président John Atta Mills, qui dirigeait le Ghana depuis 2009, est mort brusquement mardi à 68 ans, un décès qui ouvre une période d'intérim jusqu'à la présidentielle prévue en décembre dans ce pays présenté comme un rare exemple de démocratie en Afrique de l'Ouest.

"C'est le coeur lourd que nous annonçons la mort brusque et prématurée du président de la République du Ghana", a déclaré la présidence dans un communiqué. Le président Atta Mills était tombé malade quelques heures auparavant.

Photo datée du 23 septembre 2011 du président ghanéen John Atta Mills, aux Nations Unies, à New York
AFP/Archives - Stan Honda

Le communiqué officiel ne donne pas d'autres précisions sur les raisons du décès du chef de l'Etat survenu dans un hôpital d'Accra, la capitale.

Le président Atta Mills s'était rendu aux Etats-Unis le mois dernier pour des examens médicaux qualifiés d'examens de routine mais selon des rumeurs circulant au Ghana il souffrait d'un cancer de la gorge.

Il dirigeait depuis janvier 2009 cette ancienne colonie britannique d'Afrique de l'Ouest devenue récemment un important producteur de pétrole. Pays de 25 millions d'habitants, le Ghana avait été choisi par Barack Obama pour y effectuer en 2009 sa première visite de président des Etats-Unis en Afrique sub-saharienne.

 

Le président ghanéen John Atta Mills le 23 août 2011 au Cap, en Afrique du Sud
AFP/Archives - Rodger Bosch

Conformément à la constitution, le vice-président John Dramani Mahama doit assurer l'interim alors que la prochaine élection est prévue en décembre. Il était prévu qu'il prête serment et s'adresse à la nation.

Atta Mills avait remporté fin 2008 le précédent scrutin d'une courte avance, moins de 1% des suffrages, contre Nana Akufo-Addo, candidat du parti du président sortant John Kufuor. Ce dernier avait tiré sa révérence après deux mandats de quatre ans, la limite constitutionnelle qu'il n'avait pas cherché à repousser.

Atta Mills avait été désigné par son parti, le Congrès national démocratique (NCD), en juillet de l'an dernier pour briguer un nouveau mandat à l'élection présidentielle prévue en décembre prochain.

Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a rendu hommage au disparu pour ses efforts "de consolidation du processus démocratique et du développement socio-économique du Ghana".

Lors de primaires, les premières au Ghana où un président en exercice se présentait, il avait écrasé avec près de 97% des voix des délégués son unique rivale, Nana Konadu Agyemang Rawlings.

Mme Rawlings est la femme de l'ex-président Jerry Rawlings, qui fut pourtant son mentor et l'homme fort du Ghana à la faveur de deux coups d'Etat successifs en 1979 et en 1981 avant d'être président élu de 1993 à 2001.

Juriste de formation, Atta Mills avait acquis une dimension nationale en 1997 avec sa nomination par Rawlings à la vice-présidence. Il avait abandonné ses fonctions à l'élection du président Kufuor en 2000.

Après des études en Grande-Bretagne, Atta Mills avait enseigné le droit à l'université pendant 25 ans dans son pays.

Le pays produit du pétrole offshore depuis le gisement de Jubilee, une des découvertes les plus importantes des dernières années dans le golfe de Guinée. L'exploitant du champ, Tullow, estime que son potentiel peut atteindre le milliard de barils.

L'exploitation du pétrole a fait craindre que le Ghana soit atteint avec sa nouvelle richesse par les maux dont souffre déjà son grand voisin nigérian, premier producteur de brut d'Afrique: corruption et mauvaise gestion d'une économie où les secteurs autres que pétrolier sont négligés.

Le couple Rawlings avait, avant les primaires, accusé l'administration Atta Mills de ne pas avoir poursuivi des responsables de la précédente administration soupçonnés de corruption.

 

© 2012 AFP

 


  • ACCRA (AFP) - 24.07.2012 19:57 - Par David ADADEVOH
  • 0 Réaction
  • 23/07/2012

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Une ex-pilote de chasse, héroïne du tragique vol New York-Dallas https://t.co/Rs2dZ9SEkO https://t.co/bAzdjgrzV1
le 18/04/2018
SÉNÉGAL: DES EXILÉS MAURITANIENS RÉCLAMENT LE DROIT DE RENTRER CHEZ EUX https://t.co/6OYyh7OMta
le 18/04/2018
Cuba : Miguel Diaz-Canel, l'homme du système qui succèdera aux Castro https://t.co/sTJaBYhUh0 https://t.co/HIs20Wxi95
le 18/04/2018
Une jihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak https://t.co/6jCXWMhaYW
le 17/04/2018
RT @abdellah_ely: Vaste campagne de lutte contre les faux médicaments en Mauritanie. Des personnes présumées coupables ont été arrêtées alo?
le 16/04/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • online pharmacy canada levitra levitra generika 20mg eteamz.active.com file levitra.html link pharmacyonline phentermine cheap levitra generic levitra patent deutschland

    par Robertnug
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Galerie photos (5940)

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 1

    Météo

    Dimanche

    min. 12 °

    max. 26 °

    Risque de pluie

    Lundi

    min. 9 °

    max. 21 °

    Partiellement nuageux

    Mardi

    min. 12 °

    max. 22 °

    Ciel dégagé