Bangui toujours sous tension, appel

 

 

 

Bangui toujours sous tension, appel "d'urgence" à l'ONU

 

 

 

Au lendemain d'une nouvelle journée de chaos à Bangui, la tension restait vive jeudi dans la capitale centrafricaine. Craignant un conflit interreligieux, l'archevêque et l'imam de Bangui ont demandé l'envoi "de toute urgence" de Casques bleus.

Quarante-quatre corps ont été ramassés par la Croix-Rouge dans les rues de Bangui et le bilan pourrait encore s'alourdir, a prévenu Georgios Georgantas, chef de la délégation du Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Les quartiers de Miskine et de Boy-Rabe restaient pour l'heure inaccessibles, a-t-il dit au téléphone.

Plus de cinquante personnes présentant des blessures par balles ou par machette ont été reçues depuis mercredi soir au principal hôpital de Bangui, a indiqué de son côté un représentant de Médecins sans Frontières (MSF).

 

 

Difficile mission de sécurisation

 

 

Les quelque 4000 soldats de la force africaine MISCA et les 1600 soldats français de la force Sangaris déployés depuis début décembre en Centrafrique peinent à rétablir la sécurité dans ce pays plongé dans le chaos et les violences intercommunautaires depuis le mois de mars. Cinq soldats tchadiens ont été tués mercredi lors d'affrontements, a indiqué la MISCA.

Dans une tribune publiée par le journal "Le Monde", l'archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalainga, et l'imam Omar Kobine Layama ont appelé l'ONU à déployer "de toute urgence" une force de maintien de la paix.

Ils ont mis en garde contre une "dynamique irrépressible et dangereuse". La Centrafrique "reste au bord d'une guerre aux aspects religieux", ont-ils prévenu, et "seule une force onusienne de maintien de la paix disposera des ressources nécessaires pour protéger nos civils de manière satisfaisante".

Un millier de personnes ont été tuées depuis le 5 décembre à Bangui et en province, dans les attaques des milices "anti-balaka" (anti-machette, en langue sango) et dans les représailles de la Séléka (coalition à dominante musulmane, venue du nord du pays) contre la population.



(ats / 26.12.2013 21h45) 

 

 


  • (ats / 26.12.2013 21h45)
  • 0 Réaction
  • 26/12/2013
  • Actualité

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de O.D.H Mauritanie



Twitter

Examen préliminaire de la CPI sur la déportation présumée des Rohingyas de Birmanie https://t.co/cvSC5srQ1e https://t.co/Qsw9HBSkyN
le 18/09/2018
CPI : la justice internationale confirme la peine du Congolais Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins? https://t.co/LDXamiAdb1
le 17/09/2018
Elections en Mauritanie : peu d'affluence dans les bureaux de vote https://t.co/LqVF26RZPL https://t.co/Ybulu5t1FU
le 16/09/2018
Le président de la CENI tranche en faveur des leaders de l'opposition : ils peuvent visiter les bureaux de vote de? https://t.co/1Ylci8ibf0
le 15/09/2018
RT @aliounetine16: Si ns voulons léguer aux futures générations un continent où les vivants, les humains, les animaux, les végétaux, les ma?
le 15/09/2018

Livre d'or

  • Dernier message :

  • nice [img]http://www.odh-mauritanie.com/uploaded/logo/banniere-ocvidh-mauritanie-879.jpg[/img] cool

    par Akila
  • Aller sur le livre d'or →

Rechercher sur le site

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 26

    Météo

    Mercredi

    min. 15 °

    max. 26 °

    Partiellement nuageux

    Jeudi

    min. 18 °

    max. 27 °

    Partiellement nuageux

    Vendredi

    min. 10 °

    max. 19 °

    Risque de pluie